Orange : le Gouvernement passe à l’offensive pour l’entretien du réseau cuivre

Orange : le Gouvernement passe à l’offensive pour l’entretien du réseau cuivre

L’exécutif n’attend pas un nouveau président de l’Arcep pour prendre la situation à bras le corps. Une mission parlementaire vient d’être lancée pour résoudre le problème d’entretien du réseau cuivre.

Plus le temps d’attendre. La députée LREM Célia de Lavergne s’est vu attribuée une mission flash afin de “préciser le diagnostic des dysfonctionnements et faire des propositions au gouvernement” explique le Secrétaire d’Etat au Numérique Cédric O. Les premiers arbitrages interviendront mi-février.

Cette tâche est essentielle pour ce dernier, qui estime que “si la fibre et le mobile connaissent un rythme de déploiement inégalé, l’accès au téléphone fixe reste essentiel pour beaucoup de Français“. Une urgence d’autant plus justifiée pour Cédric O, pour qui “les problèmes répétés d’accès et de qualité signalés dans certains territoires ne sont plus acceptables“.

Le choix de la députée de la Drôme n’est pas anodin. Cette dernière, avec 215 autres élus, a signé une tribune en décembre dernier critiquant le manque d’entretien du réseau par Orange ainsi que les délais d’ouverture de ligne et de réparation. Une attente allant jusqu’à 6 mois pour une ouverture de ligne et plusieurs semaines au lieu de 48h pour les réparations, qui pèse sur les habitants de certaines zones, encore “cruellement dépendants” de ce réseau expliquaient alors les élus.

Pour rappel, l’extinction du réseau cuivre est prévue pour 2030 pour Orange et l’opérateur historique a déjà été rappelé à l’ordre par les autorités sur le respect de ses engagements. La convention signée entre l’Etat et Orange concernant la délégation du service universel vient d’arriver à échéance et doit laisse place à un nouvel accord “qui prévoit un accès au haut débit internet en plus de la téléphonie fixe”. Il reste à voir si cette nouvelle mission poussera l’Agrume à réaliser une extinction du réseau cuivre dans un contexte apaisé ou à garantir des solutions de connectivité alternative.

Source : Zdnet