Arcep : Laure de la Raudière en pole position pour remplacer Sébastien Soriano

Arcep : Laure de la Raudière en pole position pour remplacer Sébastien Soriano

Laure de La Raudière, députée Agir d’Eure-et-Loir, pourrait succéder à Sébastien Soriano à la présidence de l’Arcep.

Il y a du changement à la tête du gendarme des télécoms. D’après les informations des Echos , le nouveau visage de l’Arcep devrait être celui d’une femme : Laure de La Raudière. Experte reconnue des télécoms et du numérique, cette députée aurait les faveurs du Président de la République.

Le mandat de Sébastien Soriano à la tête du régulateur a pris fin dimanche 3 janvier, et son remplaçant devrait être annoncé aujourd’hui par Emmanuel Macron. Laure de la Raudière, en pole position actuellement, bénéficie d’un bagage important dans le milieu des télécoms. En effet, elle est diplômée de Télécom Paris et a été notamment directrice Grands Comptes chez Fance Télécom, avant de fonder une entreprise de conseils en réseaux, télécommunication et infrastructures en 2003.

Membre de la commission des affaires économiques de l’Assemblé nationale, elle a coprésidé des groupes d’études portés sur la cybersécurité et la souveraineté numérique. La députée d’Eure-et-Loir a également travaillé sur plusieurs projets autour de l’aménagement du territoire, notamment en étant corapporteur de la mission d’informations sur la couverture numérique du territoire en 2017 et sur le groupe de travail sur la couverture mobile et numérique du territoire (2019-2020). Pour que son élection soit confirmée, Laure de la Raudière dont encore recevoir l’aval de la Commission des affaires économiques de l’Assemblée Nationale et celui du Sénat.