Un dangereux malware sévit sur les navigateurs web, affichage de publicités non désirées et vol de mots de passe

Un dangereux malware sévit sur les navigateurs web, affichage de publicités non désirées et vol de mots de passe

Windows est la victime d’un malware qui s’attaque aux navigateurs web. Ce dernier affiche des publicités non désirées et en profite également pour tenter de vous subtiliser vos mots de passe.

Adrozek, voici le nom de ce malware qui fait rage sur le système d’exploitation de Microsoft. Le géant américain de l’informatique rapporte pas moins de 17 000 pages infectées sur 159 domaines différents. Lorsque ce malware est ancré dans votre système, l’expérience utilisateur sur Google Chrome, Mozilla Firefox ou Microsoft Edge se voit fortement dégradée. De nombreuses publicités sont insérées sur le navigateur web et installent des codes JavaScript intrusifs. Les contrôles de sécurité sont désactivés, permettant au malware d’avoir encore plus de contrôle sur l’appareil.

Adrozek ne s’arrête pas là, il tente également de vous voler les potentiels mots de passe que vous allez saisir sur votre navigateur habituel. Au travers d’un fichier .exe téléchargé sur votre ordinateur dont le nom est aléatoire, vos informations personnelles sont collectées puis envoyées à l’attaquant. Par la suite, Adrozek ira fouiller dans les fichiers où se trouvent les informations d’identification de l’utilisateur, ainsi que son historique de navigation. Il utilise des mots-clés spécifiques comme “encryptedUsername” et “encryptedPassword” afin de mettre la main sur les données chiffrées. A

Adrozek est en mesure de les décrypter afin de les envoyer aux pirates. Microsoft indique qu’avec sa fonction de décryptage, ce malware se démarque des autres et insiste sur le fait qu’il n’y a pas “de menaces de faible priorité ou non urgentes. Il est de la plus haute importance d’empêcher l’accès à l’ensemble des menaces.” Microsoft publie également une image aidant à identifier un navigateur infecté d’un autre qui ne l’est pas.

Adrozek se concentre en Europe ainsi qu’en Asie du Sud et du Sud-Est. Entre mai et septembre 2020, Microsoft a enregistré des centaines de milliers de rencontres avec le logiciel malveillant. Dans le billet publié sur son blog, Microsoft fait de la prévention et encourage les utilisateurs à faire de la prévention sur les potentielles infections par des logiciels malveillants. Il suggère également d’utiliser un antivirus comme Windows Defender. Ce dernier est en mesure de vous indiquer si Adrozek infecte votre navigateur ou non. Dans le cas échéant, il vous est fortement conseillé de réinstaller complètement votre navigateur afin de stopper le malware.

 

Source : Microsoft