Free repousse son lancement sur le marché des entreprises à début 2021

Free repousse son lancement sur le marché des entreprises à début 2021

 

Free adressera finalement le marché du B2B lors du 1er trimestre 2021 avec la ferme intention d’amener une réelle concurrence face au duopole Orange-SFR.

Les PME et TPE impatientes de découvrir et souscrire aux offres professionnelles de Free devront attendre encore un peu. En septembre dernier, Thomas Reynaud, directeur général d’Iliad annonçait pourtant un top départ “dans les semaines à venir”, d’abord sur le fixe, puis plus tard sur le mobile. Aujourd’hui, l’opérateur est en phase de finalisation de ses tests, “la pandémie ne nous a pas permis de nous lancer courant 2020 comme prévu”, a expliqué hier le numéro 2 de Free lors d’une audition en visioconférence devant la commission des affaires économiques de l’Assemblée Nationale. Le lancement des offres de l’opérateur est dorénavant prévu “dans le courant du premier trimestre 2021.

L’ambition reste la même, à savoir “simplifier et rendre plus accessible ce segment qui est aujourd’hui très peu concurrentiel, on y travaille” a ajouté le fondateur de l’opérateur. C’est l’un de ses objectifs majeurs inscrit dans son plan Odyssée 2024 présenté en 2019, Free souhaite devenir un nouvel opérateur national de référence capable d’accompagner la transformation numérique des entreprises françaises, afin de renforcer leur compétitivité. Grâce à ses infrastructures et ses data centers en France, l’opérateur entend bien tirer son épingle du jeu sur l’accès à la fibre optique, la sécurité de leurs données et la virtualisation des infrastructures (cloud). Pour cela, Free pourra compter sur la croissance de sa filiale Jaguar Network.