Orange, Free, SFR et Bouygues autorisés plus tôt que prévu à lancer la 5G partout en France

Orange, Free, SFR et Bouygues autorisés plus tôt que prévu à lancer la 5G partout en France

Prévu initialement courant décembre voire début 2021, le lancement de la 5G pourrait intervenir entre le 20 et le 30 novembre.

Le coup d’envoi de la 5G sur la bande 3,5 GHz en France pourrait retentir un peu plus tôt que prévu. Les deux phases des enchères 5G étant bouclées, l’Arcep prévoit désormais de délivrer l’autorisation d’utilisation des fréquences aux opérateurs le 18 novembre prochain, a-t-il fait savoir hier, ce sera aussi l’occasion de sonner la fin des expérimentations 5G.

Restera ensuite à obtenir pour les telcos les autorisations techniques nécessaires auprès de l’Agence Nationale des fréquences, des demandes ont été déposées le 20 octobre après l’enchère de positionnement avec un délai d’1 mois incompressible. Mais pas seulement, les opérateurs sont aussi dans l’obligation d’informer les maires via un dépôt de dossier, le délai est aussi de 4 semaines.

Orange, Free, SFR et Bouygues pourront ensuite activer leur réseau partout en France métropolitaine, « la capacité d’allumage des opérateurs se situera donc plutôt entre le 20 et le 30 novembre », a estimé l’Arcep. Si Bouygues Telecom et Orange ont pris les devants en commençant à commercialiser récemment leurs offres 5G, Free et SFR maintiennent pour le moment le mystère. Pour profiter de la nouvelle génération de téléphonie mobile, les abonnés devront donc s’assurer de disposer d’un smartphone compatible et d’être à proximité d’une antenne activée. Côté déploiement, pas de soucis à se faire selon l’opérateur historique, le confinement ne mettra pas de bâtons dans les roues du déploiement des réseaux, y compris de la 5G. Objectif, 3 000 sites déployés en 2022, 8 000 sites en 2024, et 10 500 sites en 2025.

 

Source : 01NET