Enchères 5G : l’Arcep révèle enfin le positionnement d’Orange, Free, Bouygues et SFR

Enchères 5G : l’Arcep révèle enfin le positionnement d’Orange, Free, Bouygues et SFR

L’Arcep vient de révéler le résultat des enchères de positionnement pour les fréquences 5G. Free est le seul à avoir enchéri pour trouver sa place.

Clap de fin pour les enchères 5G. Après la bataille pour obtenir les fréquences 5G en octobre dernier, restait à déterminer le positionnement de Free, Orange, SFR et Bouygues sur la bande 3,4 – 3,8GHz. Cette enchère a eu lieu le 20 octobre 2020 et les résultats ont été rendus publics aujourd’hui.

Viennent ainsi dans l’ordre, du plus bas au plus haut dans la bande 3,4-3,8 GHz, SFR, Bouygues Telecom, Free Mobile et enfin Orange. A noter que l’opérateur de Xavier Niel a investi un peu plus de 3 millions d’euros pour faire de ce positionnement précis des opérateurs la combinaison gagnante. Un ou plusieurs opérateurs ont pu souhaiter prendre sa place, mais seul Free a accepté de payer d’avantage pour l’obtenir.

Le tableau ci-dessous récapitule les fréquences dans la bande 3,4 ‑ 3,8 GHz que l’Arcep va attribuer à chaque lauréat ainsi que les montants qu’ils devront verser :

Pour rappel, les lauréats paieront :

  • le montant du bloc de 50 MHz obtenu en contrepartie des engagements souscrits (350 millions d’euros) en quinze parts égales exigibles sur quinze ans, la première dès l’attribution de l’autorisation d’utilisation de fréquences et les quatorze autres à la date d’anniversaire de l’attribution ;
  • le montant résultant des phases d’enchère principale et de positionnement en quatre parts égales exigibles sur quatre ans, la première dès l’attribution de l’autorisation d’utilisation de fréquences et les trois autres à la date d’anniversaire de l’attribution.

Prochaine étape, les autorisations données par l’Arcep aux opérateurs le 18 novembre, pour un lancement de la 5G à partir du 20 novembre prochain.