Le gouvernement déclare ouvertement la guerre aux géants du Numérique

Le gouvernement déclare ouvertement la guerre aux géants du Numérique

Puissants financièrement et technologiquement, les géants du Numérique sont dans le viseur du gouvernement. Ce dernier compte effectivement reprendre le dessus et notamment parvenir à un niveau d’imposition équivalent à celui des entreprises françaises.

Les propos sonnent comme une déclaration de guerre. Face à la montée en puissance constante des géants du Numérique tels que Google, Apple, Amazon ou encore Facebook, Bruno Le Maire a affiché, ce mercredi, au micro de Radio Classique, sa détermination à ne pas plier et à faire rentrer tout le monde dans les rangs.

“Ce combat, nous le gagnerons”, a en effet clamé le ministre de l’Économie et des Finances, désignant l’émergence de géants du numérique aussi puissants financièrement et technologiquement que des États comme “l’un des plus grands défis du 21e siècle” et présentant ainsi ces géants comme “les adversaires des États“. Pour Bruno Le Maire, la question est plus qu’économique. “Elle aussi politique, sociale et financière”, selon lui.

En filigrane, la volonté pour le gouvernement est de lutter contre ce que l’on appelle de manière édulcorée l’optimisation fiscale, dont les géants du Numérique sont les champions pour réduire leur niveau d’imposition. Il s’agit “que ces géants du digital soient taxés au même niveau que les entreprises françaises”, indique Bruno Le Maire. Il se félicite d’ailleurs d’avoir trouvé une oreille attentive et un relais auprès de la Commission européenne pour avancer sur ce chantier.

Sans évolution, le gouvernement a indiqué son intention d’imposer une taxe aux géants de la tech à partir de décembre. En résumé, les entreprises du Numérique générant plus de 750 millions d’euros de chiffre à travers le monde devront s’acquitter d’une taxe représentant 3 % de leur chiffre d’affaires en France.

Sources  : Radio Classique et BFMTV