Exposition aux ondes : l’ANFR vous montre comment sont réalisés les contrôles de DAS sur les smartphones

Exposition aux ondes : l’ANFR vous montre comment sont réalisés les contrôles de DAS sur les smartphones

Comment se passent les contrôles de DAS réalisés chaque année par l’ANFR ? Voilà qui reste probablement opaque pour une bonne partie des consommateurs. Le gendarme des ondes vous explique tout.

Lors des contrôles réalisés par l’ANFR sur les smartphones, afin de vérifier le respect des limites réglementaires en matière de DAS, certains se font épingler. Dernièrement, cela a notamment été le cas pour le Sony Xperia 5 et le Xiaomi Mi Note 10. Tous les deux sont d’ailleurs rentrés dans les clous suite à des mises à jour logicielles déployées par les constructeurs.

Mais quel est le parcours d’un smartphone lors d’un contrôle et les sanctions encourues ? Dans une vidéo, le gendarme des télécoms vous montre et vous explique tout, notamment les mesures réalisées par un laboratoire avec un réceptacle de forme humaine rempli de liquide où est plongée la sonde. Il revient également sur les suites en cas de non-conformité, avec la mise en demeure de celui distribuant le smartphone et la prononciation de sanctions financières, voire le retrait du smartphone et le rappel des unités déjà vendues (ce fut notamment le cas de l’Echo Horizon Lite).

Des évolutions autour du DAS

Rappelons que la législation autour du DAS a récemment évolué, afin de mieux informer le consommateur sur fond de multiplication des objets connectés. Depuis le 1er juillet 2020, il s’étend ainsi au-delà des téléphones mobiles pour concerner l’ensemble des équipements radioélectriques prévus pour un usage à proximité du corps humain et dont la puissance moyenne maximale est supérieure à 20 mW, englobant ainsi certaines montres connectées, les casques sans-fil et les tablettes tactiles. Le DAS doit être indiqué dans les notices et les publicités, mais aussi sur les lieux de vente à proximité des appareils concernés. Free s’est d’ailleurs mis en conformité.

Rappelons également que les contrôles seront renforcés sur fond de déploiement de la 5G en France. 70 appareils ont été contrôlés en 2019. L’ANFR en contrôlera 140 en 2021, en ciblant particulièrement les modèles 5G.