Xavier Niel : la 5G plus chère aussi chez Free ? “Attendez de voir nos offres”, la data illimitée une question de liberté

Xavier Niel : la 5G plus chère aussi chez Free ? “Attendez de voir nos offres”, la data illimitée une question de liberté

Dans une interview accordée au Echos, Xavier Niel fait part aujourd’hui de son sentiment sur l’arrivée très mouvementée de la 5G en France et laisse entendre que Free Mobile n’augmentera pas ses prix.

Les patrons des opérateurs prennent tour à tour la parole sur fond de polémique autour de la 5G. Après Stéphane Richard la semaine dernière, c’est au tour de Xavier Niel de partager sa vision dans une interview accordée aux Echos. Sans ambages, le fondateur de Free perçoit comme “stressant” ce refus de la 5G pour des raisons “souvent incompréhensibles”. Et d’ajouter, ” on est un peu chez les fous. Comme d’habitude, cela finira par se tasser. Mais la vague est un peu plus haute à chaque fois. Je ne sais pas ce qui se passera pour la 6G…”.

Pour autant, Xavier Niel estime qu’il faut aujourd’hui pour les telcos être à l’écoute sous peine d’aggraver la situation laquelle est sans conteste de l’ordre de l’irrationnel . ” Lorsque les grands médias disent, légitimement, qu’il n’y a pas de risque sanitaire, cela n’a pas d’impact. La rumeur est plus forte que la réalité”, regrette t-il, tout comme ce que cela renvoie de la France aux investisseurs étrangers.

Sur le plan environnemental, le magnat le répète, “ce qui pollue, ce n’est pas la 5G. Ce sont nos smartphones et nos PC.” D’ailleurs, la politique à mener selon lui, serait de “repenser la consommation et le renouvellement de nos smartphones. C’est le seul véritable levier pour diminuer l’empreinte énergétique du secteur.”

Les offres 5G de Free au même prix que la 4G ?

A la question de savoir si la 5G n’est pas en réalité un prétexte pour les opérateurs afin d’augmenter les prix, Xavier Niel s’empresse de répondre : “Attendez de voir nos offres ! Je remarque juste qu’en Europe, la 4G n’a pas permis d’augmenter les prix. Nous sommes sur des marchés très concurrentiels.” Si Bouygues Telecom et Orange ont dores et déjà dévoilé leur offres 5G (avec une hausse de prix à la clé), ce n’est pas le cas de Free Mobile. Récemment, l’ex-trublion a sous-entendu dans un communiqué en marge de la clôture des enchères 5G, que ses abonnés profiteront de la 5G sans surcoût. Lors d’une conférence organisée par Les Echos cette semaine, le directeur général de Free, Thomas Reynaud, a  pour sa part refusé de révéler si les tarifs allaient augmenter à cette occasion, confirmant toutefois la volonté de l’opérateur de rester fidèle à son histoire, c’est-à-dire proposer des offres simples, innovantes, et avec un bon rapport qualité prix.

“Le forfait illimité n’est pas le vrai problème”

Enfin, à l’heure où des sénateurs s’empressent de déposer un projet de loi pour empêcher la croissance exponentielle de la pollution digitale, avec nombreuses propositions parmi lesquelles la très controversée interdiction des forfaits mobile avec data illimitée comme celui que propose Free, Xavier Niel est catégorique : “le forfait illimité n’est pas le vrai problème. Nos réseaux ont une consommation d’énergie faible. Et l’illimité répond en plus à une demande du consommateur”, explique-t-il. Et d’ajouter en prenant appui sur les besoins des Français lors du confinement : “Si vous commencez à leur dire, arrêtez de consommer de la data, ils vont vous répondre que c’est leur liberté. Il existe déjà beaucoup de restrictions, si en plus on en rajoute tous les jours”. 

Faire payer plus ceux qui consomment plus, “ce serait juste revenir en arrière. Qui a envie de cela ? C’est déjà le consommateur qui paie les taxes infligées aux opérateurs télécoms”, clame t-il. Il est hors de question pour Free de punir les abonnés en faisant la demande. C’est une question de liberté.