Des opposants à Free Mobile militent en réalisant une prise de sang contre les ondes

Des opposants à Free Mobile militent en réalisant une prise de sang contre les ondes

Dans un petit village du Finistère, une opération militante vise à démontrer la nocivité des ondes qu’apporterait Free Mobile avec son projet d’antenne-relais.

Le projet d’installation d’une antenne-relais Free, devant apporter la 4G au bourg de Saint-Cadou, Sizun, situé en zone blanche a entraîné une action assez particulière. Dans le but de prouver la nocivité des ondes apportées par l’équipement, une quinzaine d’habitants ont réalisé… une prise de sang.

Une prise de sang réalisée dans le respect des mesures sanitaires
Crédit photo : France-Télévisions

Un acte militant revendiqué, dans un cadre sérieux, encadré par deux infirmiers. Enfants et parents réalisent cette opération, visant à mettre en valeur la numération des globules rouges, globules blancs et plaquettes. Un second prélèvement est prévu après l’installation de l’antenne par Free, afin de comparer les résultats et dans le but de démontrer l’incidence de la 4G sur la santé humaine et animale. Rappelons cependant que pour l’instant, aucune étude n’a démontré une incidence notable des ondes sur la santé et que l’installation d’antennes est très réglementée. 

Le site d’installation se trouve à 700m des habitations environ, mais la crainte des habitants est réelle. Quant à l’opération, l’une des participantes explique à France 3 Bretagne que l’opération est “quand même bizarre et pas facile”, mais qu’il s’agit du ” moyen qu’on a trouvé pour faire parler de notre opposition. Je suis contre les antennes téléphoniques où qu’elles soient”. Cette éleveuse de brebis affirme qu’elle fera également tester ses bêtes. 

L’installation à Saint-Cadou relève d’un choix de vie d’après ces militants. « C’est un choix de société qu’on refuse, dont l’antenne est le symbole » affirme l’un d’entre eux au Télégramme. Sara Galasso, habitant aux alentours estime que “c’est une chance de vivre dans une zone blanche. On bénéficie d’une biodiversité énorme. Beaucoup d’espèces vivent ici. On ne veut pas de la nocivité des ondes.”

Et pour être en accord avec leurs principes, les habitants proposent même le retour des cabines téléphoniques dans leur village. “Elles seront disposées sur des terrains privés avec téléphone relié directement aux installations privées.”. Le surf sur internet soit possible avec ces équipements semble cependant peu envisageable…Une manifestation insolite contre l’arrivée de la 4G en tout point, y compris dans les solutions proposées.