Maxime Lombardini (Iliad) : “Le lobbying a ses limites”

Maxime Lombardini (Iliad) : “Le lobbying a ses limites”

<>

Le feuilleton du déploiement de la fibre optique et de sa retranscription dans la la loi en France se poursuit.[…] L’amendement 167, qui prévoyait le retrait de "l’amendement Numericable", a été adopté par les sénateurs.

Maxime Lombardini : "Cette étape est franchie, mais il reste encore l’examen en CMP [Commission Mixte Paritaire, ndlr] cette semaine. Comme vous le savez, nous étions contre l’amendement Numéricable. Il faut d’abord savoir que l’article 29 du projet de LME, qui est le seul où l’on parle de fibre optique, est le fruit de neuf mois de concertation organisée par les pouvoirs publics avec tous les opérateurs concernés, les représentants des copropriétaires, etc. A aucun moment, il n’avait été question que le câble bénéficie d’un statut particulier".

"Nous ne pouvions pas laisser Numericable raconter n’importe quoi"

Vnunet.fr : Pourquoi Free s’est-il associé à la plainte qu’Orange a déposée contre la pétition de Numericable sur le très haut débit ?
Maxime Lombardini : "Parce que nous sommes dans une démocratie et un Etat de droit. Le lobbying a ses limites. Nous ne pouvions pas laisser Numericable raconter n’importe quoi."

Lire l’intégralité de l’interview sur Vnunet