Les forfaits compatibles 5G de Bouygues Telecom : “sans intérêt et chers”, selon UFC-Que Choisir

Les forfaits compatibles 5G de Bouygues Telecom : “sans intérêt et chers”, selon UFC-Que Choisir

L’association de consommateurs n’est visiblement pas du tout convaincue par les forfaits compatibles 5G récemment dévoilés par l’opérateur, qu’elle juge inintéressants et trop chers.

“Bouygues Telecom bricole de faux forfaits 5G”, lâche en effet UFC-Que Choisir. L’association de consommateurs les juge “sans intérêts et chers”.

UFC-Que Choisir souligne le flou autour de la 5G, à propos notamment des villes où la nouvelle technologie sera disponible dans un premier temps. Aux yeux de l’association, il apparaît “donc peu judicieux de s’engager dès maintenant pour 12 ou 24 mois chez un opérateur sans savoir si l’on pourra vraiment bénéficier de la 5G chez soi“. 

Se basant sur les propos d’Olivier Roussat, PDG de Bouygues Télécom, qui s’est exprimé le 10 juin devant la Commission de l’aménagement du territoire du Sénat, UFC-Que Choisir note en outre que la 5G n’apportera rien de plus aux utilisateurs par rapport à une bonne 4G durant “au moins 2 ou 3 ans, le temps qu’une deuxième génération de 5G soit déployée”

UFC-Que Choisir rappelle par ailleurs qu’il faut disposer d’un smartphone 5G. Or, les modèles compatibles sont loin de la majorité sur le marché. “Pour illustrer la rareté des smartphones 5G, seuls 4 modèles sur 359 de notre test de smartphones sont compatibles 5G”, indique l’association de consommateurs. 

UFC-Que Choisir pointe aussi du doigt les formules proposées par Bouygues Telecom : 60, 90 et 120 Go Go pour 41,99, 48,99 et 69,99 euros par mois (après une réduction de 15 euros la 1ère année). Notez d’ailleurs qu’il existe une formule à 50 Go à 30,99 euros par mois, proposée sans l’achat d’un smartphone compatible. En plus de cibler les gros consommateurs, les forfaits apparaissent chers sans la certitude de profiter rapidement des avantages promis par la 5G, selon l’association.

Selon UFC-Que Choisir, ce lancement d’offres compatibles par Bouygues Telecom “montre surtout que la guerre de la 5G a déjà commencé chez les opérateurs, et confirme qu’il sera difficile pour les consommateurs de s’y retrouver”. L’association se permet au passage un tacle sur le fait que l’opérateur estimait qu’il n’y avait pas d’urgence à lancer la 5G en France et demandait le report des enchères.

Source : UFC-Que Choisir