Free : l’amende de Maxime Lombardini dans l’affaire “T-Mobile” est encore plus salée, la Cour d’appel de Paris l’augmente

Free : l’amende de Maxime Lombardini dans l’affaire “T-Mobile” est encore plus salée, la Cour d’appel de Paris l’augmente

L’ex-directeur général d’Iliad-Free écope finalement en appel de 800 000 euros pour manquement d’initié.

La sanction sera encore plus lourde pour l’ex-numéro 2 d’Iliad et actuel vice président du groupe. Après s’être vu infliger une amende en avril 2019 de 600 000 euros par l’Autorité des marchés financiers pour manquement d’initié lorsqu’Iliad s’est intéressé il y a 6 ans à T-Mobile , Maxime Lombardini a contesté “formellement ces griefs infondés” avant de faire appel de cette décision. Plus d’un an plus tard, la Cour d’appel de Paris rend son verdict et ne lui donne pas raison, bien au contraire. La plus grande juridiction d’appel du territoire a considéré cette semaine qu’en raison de la “gravité particulière” de cet abus de marché, la sanction initiale n’était pas assez élevée pour se montrer suffisamment dissuasive. Les juges ont par conséquent décidé de la revoir à la hausse. L’ancien directeur général de Free écope finalement d’une amende de 800 000 euros.

Pour rappel, L’AMF a reproché l’année dernière à Iliad d’avoir retardé de quelques jours la communication au marché de son intérêt pour T-Mobile US , et à Maxime Lombardini, deux opérations de cession d’actions début juillet 2014 peu avant que le titre du groupe ne chute au plus bas depuis 8 ans sur fond de rachat. Une enquête a donc été ouverte sur d’éventuels abus de marché, à savoir des opérations d’initié, manipulations de cours ou diffusion de fausses informations et ce lorsqu’Iliad avait tenté de racheter 56,6 % de l’opérateur nord-américain T-Mobile US pour 15 milliards de dollars à Deutsche Telekom, alors actionnaire majoritaire. Le groupe de Xavier Niel Iliad a dû s’acquitter pour sa part l’an passé, de 100.000 euros pour manquement à ses obligations d’information au public.

Source : Bloomberg