Free : près de 1000 Free Helpers sont passés au télétravail en 48h pour répondre aux demandes des abonnés

Free : près de 1000 Free Helpers sont passés au télétravail en 48h pour répondre aux demandes des abonnés

Avec la pandémie de coronavirus, l’Etat encourage fortement les entreprises à pratiquer le télétravail. Les centres de contact de Free font aujourd’hui preuve de réactivité et s’adaptent vite avec 952 Free Helpers concernés.

Beaucoup d’abonnés se posent la question, le service client va-t-il pouvoir prendre en charge leurs demandes de manière optimale durant la crise de Coronavirus ? Selon une source de la Direction Relation Abonné de l’opérateur, Free a pris des mesures fin février et mis en place un plan de continuité de service et de prévention, en organisant une communication santé régulière et effectuant des sondages auprès de ses salariés afin de connaître leur équipement personnel à domicile. 

Aujourd’hui, ce dispositif s’avère payant dans les centres de contact de l’opérateur dont 70% sont situés dans l’hexagone. Selon nos informations, Free disposait hier de 952 Free Helpers en télétravail toutes activités confondues, le tout en 48h. Dans le centre de contact Equaline d’Iliad à Bordeaux, ce sont même 90% des effectifs dans certaines équipes qui travaillent aujourd’hui depuis chez eux, en atteste un manager sur Linkedin. Tous les Free Helpers concernés disposent des outils nécessaires à la réalisation de leur mission, nous a informé l’opérateur il y a deux jours. Des outils maison développés par les développeurs de la Relation Abonné et les équipes techniques.

 

 

Pour les Free Helpers encore présents sur les plateaux, des mesures ont été prises, comme “un espacement important au niveau des postes de travail et bien entendu du gel hydroalcoolique à disposition”, explique par ailleurs l’un d’entre-eux. Dans les prochains jours et semaines, les effectifs continueront progressivement de passer au télétravail.

Un dispositif pour les abonnés 

Free reste donc mobilisé pour ses abonnés. Essentielles, les interventions continuent « en cas d’absence de service », tout comme l’assistance. Car il est évident qu’avoir un accès internet et/ou une ligne téléphonique s’avèrent aujourd’hui capital pour les 20 millions d’abonnés de l’opérateur. Le service client a d’ailleurs été renforcé il y a deux jours avec le lancement d’un dispositif à destination des clients. En appelant le 3244, l’opérateur invite désormais via un message vocal à se rendre à l’adresse “Free.fr/3244” si l’attente est trop longue, il s’agit de la page de son propre service gratuit d’assistance vidéo, Face to Free. La prise en charge se fait exceptionnellement vocalement et ce pour toute demande des abonnés Freebox et Free Moblile.