Technologies utilisées par Free : focus sur l’ADSL 2+ et le VDSL 2

Technologies utilisées par Free : focus sur l’ADSL 2+ et le VDSL 2

Chaque semaine, approfondissez vos connaissances du monde des télécoms et, par extension, des nouvelles technologies. Aujourd’hui, parlons du fonctionnement en ADSL 2+ et VDSL 2 que permettent les Freebox.

Si Free commercialise des offres fibre optique, l’opérateur de Xavier Niel propose aussi des offres xDSL reposant sur le réseau cuivre, pour les abonnés qui ne sont pas encore raccordés à la fibre optique.

Un tableau comparatif sur le site de Free permet d’ailleurs d’avoir la compatibilité xDSL exacte proposée par les Freebox Crystal, Freebox mini 4K, Freebox Révolution, Freebox One, Freebox Delta S et Freebox Delta. Elles peuvent ainsi toutes proposer une connexion Internet en ADSL 2+ ou VDSL 2, à l’exception de la Freebox Crystal qui n’assure qu’une connexion ADSL 2+.

Mais que sont les différences en termes de débits ? L’ADSL2+ est une évolution de l’ADSL. Il permet un maximum théorique de 28 Mbit/s en débit descendant (téléchargement/download/réception) et de 1 Mbit/s en débit montant (envoi/upload/émission).

Le VDSL 2 est de son côté une évolution du VDSL. Il promet un maximum théorique de 100 Mbit/s en débit descendant (téléchargement/download/réception) et de 40 Mbit/s en débit montant (envoi/upload/émission). Notez que de tels débits nécessiteront d’être à moins de 1 kilomètre du répartiteur téléphonique.

Le débit dont profite réellement l’abonné dépend évidemment de l’éloignement du répartiteur et de la qualité de la ligne, mais peut aussi être impacté par des éléments comme le condensateur qui n’aurait pas été retiré au niveau de la prise téléphonique murale – même si c’est de plus en plus rare – ou une rallonge téléphonique – un équipement à proscrire.

Retrouvez nos conseils pour améliorer votre connexion Internet en ADSL/VDSL