Données personnelles : la disparition des cookies tiers profiterait à Google

Données personnelles : la disparition des cookies tiers profiterait à Google

Google a annoncé la fin prochaine des cookies tiers dans son navigateur Internet Chrome. Pour autant, le géant américain ne semble pas se tirer une balle dans le pied.

Google a récemment affiché sa volonté d’enterrer les cookies tiers. Le géant de Mountain View se donne ainsi deux ans pour retirer de Chrome, son navigateur Web, la prise en charge de ces fichiers permettant de suivre le parcours de l’internaute et de proposer une publicité toujours plus ciblée.

Alors qu’il est régulièrement critiqué sur les aspects vie privée et données personnelles, Google entend ainsi redorer son image. Au risque d’y laisser quelques plumes, sachant que le géant américain tire ses revenus des données personnelles, que Chrome dispose de plus de 50 % du marché et que Chrome recueille des cookies sur les pages affichées ? Pas vraiment, puisque Google peut compter sur la popularité de ses propres services (Google, YouTube, Maps, etc.) pour continuer à glaner des données, notamment en mode connecté.

Citée par Les Échos, l’économiste Joëlle Tolenado souligne le renforcement des géants du Web : “75 % du marché de la publicité ciblée est intégré verticalement par deux acteurs, Google et Facebook. Le reste, c’est un marché ouvert, via les cookies tiers. En les supprimant, on tue le petit bout restant”. Et de conclure : “Or, si on renforce les Gafa, on ne protège pas mieux la vie privée”.

Source : Les Echos