“Augmentation cachée de trop”: UFC-Que Choisir épingle encore SFR, l’opérateur passe un cap

“Augmentation cachée de trop”: UFC-Que Choisir épingle encore SFR, l’opérateur passe un cap

Fin 2019, certains abonnés SFR ont vu leur facture augmenter automatiquement en souscrivant d’office à un service de cybersécurité. Pour UFC-Que Choisir, c’est un cap de franchi dans l’augmentation automatique des forfaits.

L’association,de consommateurs avait déjà épinglé Free et SFR, critiquant la hausse automatique des prix pour les abonnés. Cette fois, elle décide d’en remettre une couche pour l’opérateur de Patrick Drahi au sujet de l’augmentation des box au profit de l’intégration d’une option de cybersécurité. Cette offre avait été exposée en décembre dernier, et annonçait à certains abonnés que leur forfait allait augmenter de trois euros en échange d’une nouvelle solution de sécurité, jusque là en option. Il était bien sûr possible de refuser cette augmentation, mais comme l’indique l’UFC-Que Choisir, “ encore faut-il pour cela avoir vu passer l’information ou surveiller attentivement ses factures.”.

Pour l’association de défense des consommateurs, SFR a franchi un nouveau cap dans cette pratique consistant à augmenter le forfait des abonnés via l’ajout d’une option. Si le procédé n’est pas nouveau, c’est la nature de l’option en question qui est critiquée ici. En effet, contrairement à un ajout de data sur le forfait ou autre, il s’agit ici d’une suite de sécurité nécessitant de “suivre une procédure précise qui passe notamment par le téléchargement d’un logiciel et d’une appli sur chaque ordinateur ou smartphone du foyer.”. L’UFC-Que Choisir explique ainsi que si l’abonné n’installe pas ces programmes, les abonnés concernés par cette hausse de tarif “paieront le service, mais ne seront pas protégées.”. De plus, il est également précisé que cette offre est activée automatiquement et que les abonnés ayant déjà une suite du même type, qui se paye généralement pour un an, peuvent se retrouver à payer deux fois pour un service identique.

L’association de consommateurs explique également qu’il convient de comparer l’offre intégrée à d’autres pour réaliser si l’on en a vraiment l’usage. Si cette option de sécurité est jugée assez alléchante pour 36€/ans , comparée à l’offre F-Secure Safe dont elle se rapproche qui est vendue 79.99€/an, l’UFC-Que Choisir émet plusieurs réserves. En effet, contrairement à d’autres offres généralement résiliables en un an, l’option imposée sera définitivement acquise à partir du mois de juin 2020 et l’utilisateur ne pourra pas se désinscrire, sauf en résiliant son abonnement SFR. De même, l’UFC-Que Choisir évoque le fait que d’autres solutions proposées peuvent être moins chères (voir gratuites) et mieux convenir aux usages de l’abonné. 

L’association de défense des consommateurs avait sévèrement condamnée la pratique des différents opérateurs, jugeant que ” “les abonnés sont pris au piège” de ces augmentations automatiques de tarifs. 

Source : UFC Que Choisir