Le marché des smartphones en difficulté en Europe

Le marché des smartphones en difficulté en Europe

D’après une récente étude, le premier trimestre 2022 marque une importante baisse des expéditions de smartphones en Europe. A l’inverse, les “dumb phones” reprennent du poil de la bête.

La crise n’épargne pas le marché du téléphone mobile. D’après une publication de Counterpoints Research, durant le premier trimestre 2022, les expéditions de smartphone en Europe ont baissé de 12%.

*« […] les problèmes existants tels que le COVID-19 et les pénuries de composants ont été exacerbés par de nouveaux défis économiques et géopolitiques. La hausse des niveaux d’inflation dans la région a un impact sur les dépenses de consommation, tandis que Samsung et Apple, les premier et troisième fournisseurs de smartphones en Russie, ont interrompu toutes les expéditions vers le plus grand marché d’Europe début mars 2022 », explique Jan Stryjak, directeur associé chez Counterpoint.

Cependant, la guerre n’explique pas tout : les expéditions en Europe touchent bien d’autres pays et la Russie n’en représente que 6%. Il s’agit là du pire premier trimestre depuis près d’une décennie et cela ne devrait pas s’améliorer immédiatement : durant les prochains trimestres, la baisse devrait continuer, notamment pour le second exercice de l’année, avec une forte augmentation du coût de la vie.

Les Feature Phones reviennent en force

Cependant, une autre tendance est observée dans le monde : les modèles aux fonctionnalités basiques, sans le côté smart, connaissent un regain d’intérêt. 18 % des utilisateurs se sont tournés vers ce type d’appareil en 2021.

Même s’ils se limitent à 3G ou dans le meilleur des cas à la 4G, le volume de vente de ces téléphones a doublé avec 735 millions d’unités vendus en 2020.

Les causes sont multiples, ont peut penser au prix évidemment : les smartphones peuvent désormais coûter plusieurs milliers d’euros quand un “dumb phone” permettra d’envoyer des messages et d’appeler pour 20€. L’aspect écologique peut également être important : un smartphone dure moins longtemps qu’un feature phone et la batterie de ce dernier a moins souvent besoin d’être rechargée.

Certains choisissent également cette option par nostalgie ou pour se déconnecter. Mais une partie, notamment en Israel où les ventes de Nokia sur ce marché ont augmenté de 200%, évoquent également des soucis de sécurité.

Source : generation-nt