Bouygues Telecom annonce la 5G autonome en 2023 avec Ericsson

Bouygues Telecom annonce la 5G autonome en 2023 avec Ericsson

Le coeur de réseau 5G, pour de meilleurs débits et une latence réduite, s’installera en 2023 sur les réseaux de Bouygues Telecom.

Après Orange, Bouygues Telecom promet la 5G Stand Alone (SA) pour l’année prochaine. L’utilisation de la nouvelle génération de téléphonie mobile par l’opérateur va donc passer à une deuxième phase pour intégrer un nouveau coeur de réseau, grâce à un partenariat signé avec Ericsson.

En effet, la 5G actuellement déployée par les opérateurs repose toujours sur un coeur 4G et les performances du réseau sont ainsi limitées. Avec ce réseau revu à neuf, les débits atteignables doivent grimper et la latence pour sa part doit être réduite drastiquement. “Avec ce nouveau coeur, cloud native, Bouygues Telecom se prépare à répondre aux besoins futurs de ses clients grand public et entreprises” explique l’opérateur.

Des premières démonstrations seront faites pour les clients Bouygues Telecom au sein du Lab 5G et les clients entreprises pourront bénéficier d’une offre de test permettant de déployer la 5G SA sur une zone de 100 à 1000m² pour une durée limitée, ce dès le mois prochain.

Une 5G Stand Alone qui va en effet également être adressée aux entreprises : “à partir de 2023, grâce à un partenariat stratégique avec Ericsson, Bouygues Telecom proposera de nouvelles solutions de réseaux privés mobiles pour répondre aux enjeux, notamment des industriels, sur les niveaux de criticités et de sécurité” complète Bouygues Telecom.

Bouygues Telecom est le deuxième opérateur à communiquer clairement sur son calendrier pour la mise en place de cette 5G. Orange a pour sa part annoncé en février dernier avoir choisi Nokia pour ce chantier.

Qu’apporte la 5G Stand Alone ?

La 5G SA apporte des performances accrues en termes de débit montant pour l’utilisateur final et une latence plus faible. Pour les entreprises, elle répond au besoin de connectivité flexible, évolutive, fiable et sécurisée pour les usages en temps réel. Certains usages techniques sont déjà évoqués par Orange, comme la possibilité de découper virtuellement le réseau 5G, de prioriser certaines tranches pour des besoins spécifiques ou encore d’offrir différents niveaux de qualité et de sécurité.

Comme l’a rappelé Gregory Rabuel, patron de SFR, en début d’année, la 5G à l’heure actuelle présente une véritable évolution pour les entreprises. Si les abonnés grand public pourront bénéficier de débits plus importants et d’une latence très faible, les usages pour ces derniers devront encore être trouvés et développés.