Une technique de transfert d’appel permet le vol de votre compte WhatsApp

Une technique de transfert d’appel permet le vol de votre compte WhatsApp

Malgré le fait que WhatsApp soit une application de messagerie instantanée sécurisée, il n’empêche que des menaces peuvent impacter les utilisateurs.

Comme l’a repéré Bleeding Computer, une manipulation simple a pour but de tromper les utilisateurs. En effet, cette dernière consiste à faire composer un code MMI à l’utilisateur. Ces fameux code commencent par * ou # et permettent de faire suivre un appel sur un autre appareil.

Ce stratagème dans le pire des cas permet de renvoyer la totalité des appels sur le téléphone d’une personne mal intentionnée et de vous dérober votre compte WhatsApp. Pour rappel, un compte WhatsApp étant utilisable sur un seul et unique téléphone, la victime de ce vol verra l’application disparaître de son smartphone. Ce subterfuge n’est que la partie visible de l’iceberg, en effet après avoir dérobé votre compte, le pirate aura donc totalement accès à vos contacts et aura l’entière liberté de s’en prendre à ces derniers. Avec la bonne vieille technique consistant a faire croire à un de vos proches que vous êtes embêté avec votre compte et que vous avez besoin de son aide afin qu’il compose ces fameux code MMI.

Une technique banale mais pas si simple à mettre en place

Il faudra noter que doit tout d’abord s’assurer qu’il utilise un code MMI permettant de transférer l’ensemble des appels peu importe l’état du téléphone. Lorsque l’individu prend le contrôle total sur vos appels, il a aussi tout le loisir de prendre également le contrôle de votre compte WhatsApp en choisissant de recevoir un mot de passe à usage unique via un appel vocal. Suite à cela, il lui suffit de mettre en place l’authentification à deux facteurs afin d’empêcher l’utilisateur légitime de récupérer l’accès à son compte.

Afin d’éviter tout désagrément, n’effectuez jamais de manipulation de ce genre avec votre appareil et privilégié un appel vocal avec votre correspondant possiblement en détresse.

 

Source : Presse Citron