Quand un abonné Bouygues Telecom voit le prix de son forfait grimper 3 fois en un an

Quand un abonné Bouygues Telecom voit le prix de son forfait grimper 3 fois en un an

Les augmentations de tarif chez Bouygues Telecom sont monnaie courante, mais elles peuvent parfois s’enchaîner assez rapidement, au point de presque doubler le coût du forfait initial.

Quatre prix différents sur une année entière. La filiale du groupe Bouygues est connue pour pratiquer des enrichissements de forfait automatiques en échange d’une hausse de prix assez fréquemment. S’il est tenu d’informer ses abonnés concernés par mail, certains ne suivant pas forcément les communications de leur opérateur peuvent se retrouver avec une drôle de surprise. C’est le cas de cet abonné sur Twitter, qui montre factures à l’appui l’évolution de son forfait mobile depuis début 2021.

Ce ne sont en effet pas une, ni deux, mais bien trois hausses de forfait qui ont été appliquées par l’opérateur sur son offre mobile, initialement proposée à 12.99€/mois. L’abonné en question affirme ne pas avoir souscrit à de nouvelles options ni changé d’offre, mais on observe tout de même un passage à 15.99€/mois entre avril et juillet 2021 (soit 23% plus cher) puis plus récemment une hausse de 6€ appliquée en avril dernier pour atteindre 21.99€/mois (37% d’augmentation). Une hausse suivra directement après, puisque le forfait passe à 24.99€/mois sur la facture du mois de mai. Au total, depuis le début de l’année 2021, le tarif de cet abonnement a augmenté de 92%, soit presque le double du prix initial.

Dans le cadre des deux dernières factures montrées, il est assez surprenant de voir deux augmentations aussi rapprochées, notamment alors que la première est si élevée, Bouygues Telecom et Red by SFR (lui aussi friand de cette pratique) augmentant généralement les forfaits mobiles par pallier de 3€ mensuels. A noter que l’opérateur a répondu au tweet de l’intéressé, l’invitant à en discuter par messages privés.

Orange, SFR et Bouygues Telecom sont les trois opérateurs ayant recours à cette pratique, quand Free pour sa part a choisi le chemin inverse en annonçant clairement que ses deux forfaits historiques ne changeraient pas de prix jusqu’en 2027. Les trois opérateurs ont déjà expliqué les raisons derrière ces augmentations qui, si elles sont légales, sont régulièrement critiquées par les abonnés touchés mais aussi par des associations de consommateurs. Orange déclarait par exemple avoir opté pour cette solution en réponse à la hausse des usages des données mobiles quand Red by SFR expliquait que cette pratique  “s’inscrit dans celui, plus global, de la remontée des prix du marché”. 

Une dynamique assumée par la Fédération Française des télécoms, qui explique que “les prix ont été divisés par deux en France ces huit dernières années” et qu’une accalmie sur les promotions est observée depuis quelques temps, avec toujours plus de services. Or les opérateurs investissent toujours davantage dans le déploiement des réseaux, en atteignant de nouveaux records chaque année. Pour le président de la FFT, il ne s’agit que “d’un début d’évolution vers le juste prix“.

Ce que dit la DGCCRF

Selon la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes, les opérateurs ont le droit d’augmenter le prix des forfaits en respectant deux conditions. La première : prévenir un mois avant par courrier ou courriel. La seconde : l’amélioration de l’abonnement doit concerner seulement des services ayant trait aux télécoms comme les SMS illimités, plus de data ou un meilleur débit. En revanche, ils ne peuvent en aucun cas augmenter le prix du forfait pour une autre raison comme “une option musique, option télé, abonnement à un livre”. En cas d’augmentation pour un autre motif, l’abonné peut signaler cette hausse de forfait sur la plate-forme SignalConso mise en place par la Répression des fraudes. Sa situation sera alors examinée. Lors du lancement de la plate-forme, l’autorité a affirmé que les entreprises ayant reçu plusieurs signalements sans réagir seront dans leur viseur.

Si vous souhaitez signaler cette pratique ou une autre similaire de la part de votre opérateur, vous pouvez suivre notre tutoriel vidéo ci-dessous :