Présidentielle : 100% fibre en 2024, à fond dans la 5G… découvrez en vidéo les propositions de Valérie Pécresse pour le numérique

Présidentielle : 100% fibre en 2024, à fond dans la 5G… découvrez en vidéo les propositions de Valérie Pécresse pour le numérique

Alors que la campagne présidentielle bat son plein, plusieurs candidats sont venus répondre aux questions d’Infranum, fédération constituée de plus de 200 entreprises allant des fabricants de câble en passant par les équipementiers jusqu’aux opérateurs. Univers Freebox vous propose cette semaine de découvrir le programme des candidats autour du numérique. Aujourd’hui, les propositions de Valérie Pécresse, présentées par sa conseillère numérique Nelly Garnier.

Après une présentation hier du programme d’Emmanuel Macron, Univers Freebox continue de vous présenter les interventions des candidats à l’élection présidentielle durant l’évènement “Regards croisés avec les candidats” s’étant déroulé le 23 mars dernier à Paris, dans les locaux d’Infranum. Cet événement découle des trente propositions “pour une France connectée et durable”, dans le but de recueillir les divers projets dans cette campagne autour de la thématique du numérique. Tout au long de la semaine, nous vous proposerons ainsi une vidéo quotidienne pour chaque candidat ayant participé. Dans cette vidéo, vous pouvez découvrir le programme de Valérie Pécresse, candidate Les Républicains, à travers l’intervention de Nelly Garnier, élue à Paris et actuelle conseillère numérique pour la campagne.

Concernant les infrastructures télécoms, la candidate Les Républicains souhaite également investir dans la 5G et dans les nouvelles technologies spatiales. De plus, l’ambition du programme est d’atteindre le 100% fibre en 2024, contre 2025 comme prévu par le gouvernement actuel à travers des mesures comme un bonus économique pour les régions atteignant ce seuil.

Valérie Pécresse propose notamment de “réaffirmer une souveraineté du numérique” pour répondre à des enjeux qualifiés de “régaliens“. Pour cela, une loi “Souveraineté et responsabilité numérique” est prévue dès le début du quinquennat, établie notamment à travers des échanges avec des acteurs de la société civile. Parmi les mesures, un cloud souverain “100% français”, un quota de 50% d’achats français et européens pour le marché du logiciel, ainsi que la création d’un “Haut Conseil de la souveraineté numérique” pour éviter le rachat des start-up françaises par les géants américains.  Valérie Pécresse veut également former un million de “professionnels du numérique en 2030” avec notamment une intégration des compétences du numérique plus tôt à l’école. La candidate exprime également une volonté d’une administration mieux formée sur ces problématiques.