Les Freebox et les prix compétitifs de Free attirent fortement, près d’1 million de nouveaux abonnés gagnés en 1 an

Les Freebox et les prix compétitifs de Free attirent fortement, près d’1 million de nouveaux abonnés gagnés en 1 an

Free confirme son rang de premier opérateur alternatif derrière Orange en 2021 mais aussi lors du 4e trimestre. Les nouveaux abonnés fibre sont au rendez-vous, en route vers les 4 millions de clients FTTH.

Tous les voyants sont au vert sur le fixe en 2021 pour Free. Et force est de constater que l’opérateur finit l’année en beauté avec un gain de 69 000 abonnés sur le segment, juste derrière Orange et Bouygues Telecom (+73 000). En 2021, sa base fixe totale enregistre un gain de 204 000 clients, une réussite irrémédiablement portée par la fibre. “Cette performance démontre l’attractivité de nos offres qui combinent différentiation de services et prix compétitifs”, se félicite ce matin le FAI. Il faut dire que la dynamique sur la fibre se poursuit, malgré un très léger ralentissement par rapport à 2020. Pas moins de 970 000 nouveaux abonnés ont été recrutés durant l’année contre 1,04 million précédemment, pour atteindre un total de 3,77 millions d’abonnés fibre. Free maintient toutefois son rythme de troisième avec 227 000 nouveaux clients (migrations comprises) au 4e trimestre, derrière l’intouchable Orange et ses 351 000 ventes sur la période. A titre de comparaison, l’opérateur historique a écoulé 1,4 million de Livebox fibre sur l’année.

Si l’opérateur de Xavier Niel parvient à attirer autant, il le doit aussi à ses investissements dans le déploiement accru de la fibre partout en France ainsi qu’aux performances techniques de ses box. En 2021, le FAI est leader, selon nPerf, de l’internet fixe en France avec le meilleur débit moyen descendant du marché à 225 Mbits/s et débit moyen ascendant à 150 Mbits/s, avec une vitesse sur la fibre de premier ordre (557 Mbit/s en download).

Côté finances, le revenu moyen par abonné est en hausse de 110 centimes par rapport au 4ème trimestre 2020 (+3,4%), à 33,4 euros. Cela reflète “l’amélioration du mix d’abonnés et la migration des abonnés au prix hors promotion ainsi qu’une hausse des abonnements aux services SVOD”, explique l’opérateur. Quant à elle, la croissance du chiffre d’affaires sur le segment s’établit à 2,86 milliards d’euros sur l’année 2021, en hausse de 6.1 %, avec une accélération de la tendance au 4ème trimestre à + 7,8 %. “Le lancement de Free Pro en mars 2021 ne contribuant pas encore de manière significative à la croissance en 2021″.

A voir aussi  :  Free Mobile : de nouvelles performances solides, de quoi rivaliser avec Bouygues Telecom et Orange.