Free Mobile : de nouvelles performances solides, de quoi rivaliser avec Bouygues Telecom et Orange

Free Mobile : de nouvelles performances solides, de quoi rivaliser avec Bouygues Telecom et Orange

Après Orange, Bouygues Telecom et SFR, c’est au tour de Free de dévoiler ses résultats annuels, mais aussi pour le 4e trimestre. L’opérateur confirme son retour sur le devant de la scène sur le segment. Une dynamique à confirmer en 2022.

La stratégie commerciale de Free Mobile continue de portée ses fruits. Après avoir vu fuir 128 000 clients en 2019, avant de passer timidement dans le vert en 2020 avec 63 000 nouveaux abonnés aux antipodes de ses rivaux, l’opérateur a retrouvé des couleurs en 2021, grâce notamment un second semestre de très bonne facture. Sa montée en gamme est bien huilée, son forfait 4G/5G continue de progresser avec un gain de 696 000 abonnés nets sur l’année dont 210 000 au 4ème trimestre. Dans le même temps, sa base d’abonnés totale croit de 236 000 nets sur l’année dont 125 000 ventes nettes au 4ème trimestre, à quelques encablures seulement de Bouygues Telecom (+133 000) et Orange (+132 000), alors que SFR ne suit plus la cadence (+ 85 000).

Pour le deuxième trimestre consécutif, le trublion fait quasiment jeu égal avec le meilleur recruteur sur le segment. Reste que son talon d’Achille, le forfait à 2€ continue de le pénaliser avec la perte de 461 000 abonnés en 12 mois, bien que le taux de migration vers les offres supérieures ne soit pas connu. L’opérateur prévoit prochainement de l’enrichir, et cela pourrait changer la donne commercialement. En 2021, Free Mobile a toutefois recruté deux fois moins que Bouygues Telecom, la faute à un démarrage compliqué.

Côté finance, la croissance du chiffre d’affaires Services Mobiles facturés aux abonnés progresse de 5,2% sur le 4ème trimestre. La hausse de l’ARPU facturé aux abonné atteint 4,2% à 11,4 euros et “profite de l’effet mix découlant de la conversion régulière des abonnés Forfait Série Free au Forfait 4G/5G illimité”, apprend-on. Le chiffre d’affaires Autres, essentiellement composé des revenus d’interconnexion Voix et SMS/MMS, s’affiche en baisse de 8,6% à 376 millions d’euros dont -6,5% au 4ème trimestre.

Pour séduire, l’opérateur peut s’appuyer aujourd’hui sur un réseau de meilleure qualité en constante évolution. “Un effort important de déploiement sur toutes les technologies a été mené”,  avec plus de 2 200 nouveaux sites actifs 3G, 2 600 en 4G et 8 300 sites 5G. de quoi afficher des taux de couverture de la population supérieurs à 99% en 3G et 4G, et près de 80% en 5G. Par ailleurs, la poursuite de l’ouverture de sites en 700 MHz (+2 721 sites actifs en 4G sur cette fréquence) et des déploiements de nouveaux sites lui permettent de “bénéficier d’une couverture mobile plus homogène et de meilleure qualité, favorisant ainsi la migration d’abonnés sur le Forfait Free 4G/5G”.

“Ces investissements ont amélioré les performances techniques du réseau comme le montre l’étude 2021 de nPerf qui donne à Free Mobile le meilleur score parmi les 3 opérateurs mobiles alternatifs”, se félicite Free Mobile. Ne lui reste plus qu’à continuer sur sa lancée.

A voir aussi : Les Freebox et les prix compétitifs de Free attirent fortement, près d’1 million de nouveaux abonnés gagnés en 1 an.