Piétons rivés sur leurs mobiles, la RATP teste des alertes sonores pour éviter les accidents

Piétons rivés sur leurs mobiles, la RATP teste des alertes sonores pour éviter les accidents

Les piétons absorbés par leurs smartphones sont des sources de danger pour les conducteurs de bus.

“Smombies” c’est le surnom donné à ces piétons peu vigilants. En effet, ces derniers se mettent en danger de par leur comportement. Yeux scotchés au téléphone, casque sur les oreilles, le mélange parfait pour ni voir ni entendre un véhicule en approche.

Dans plusieurs pays à travers le monde, des solutions sont mises en place afin de réduire les risques. Pour exemple, à Sydney, Düsseldorf et Augsbourg des dispositifs lumineux vert et rouge sont installés au sol. Dans la même tendance, Séoul aurait plus de 1 200 passages à niveaux lumineux incrustés dans le sol. A Honolulu, les autorités ont préféré mettre en place des amendes.

Pour la France, depuis 2018, la RATP teste une parade nommée AMY. Elle consiste à prévenir les piétons inattentifs à l’aide d’un signal sonore. Le système fonctionne grâce à des boîtiers placés sur les moyens de transports. A la vue d’un piéton ne faisant pas attention, le chauffeur appuie sur son klaxon. Ce dernier émet un bruit de gong et déclenche des ultrasons sur l’application AMY. Lorsqu’elle est installée sur le portable du piéton, cette dernière affiche un écran rouge, et émet une vibration et le son du gong du bus dans le casque.

D’abord en test uniquement sur la ligne TVM (Trans-Val-de-Marne), et sur plusieurs passages piétons, son champ d’action s’est récemment élargi. En effet, depuis le 10 mars dernier l’ensemble des bus de la ligne 39 sont concernés et ce jusqu’au moins l’été prochain.

 

Source : Le JDD