Samsung : 10 000 applications seraient limitées sur les smartphones Galaxy par une application d’usine

Samsung : 10 000 applications seraient limitées sur les smartphones Galaxy par une application d’usine

L’application Game Optimizing Service de Samsung, présente d’office sur les smartphones de la gamme Galaxy, restreindrait les performances de 10 000 applications sur ces appareils. Certains autres programmes du géant installés sur les terminaux sont également touchés par ces limitations.

Comme son nom l’indique, le Game Optimizing Service (GOS) de Samsung a pour but d’optimiser les jeux vidéo sur smartphones. Cependant, l’application native de Samsung, qui n’est pas désactivable, interagit avec d’autres programmes présents sur les appareils et limite les performances de certains programmes.

Ainsi, Instagram, Netflix, TikTok, et Microsoft Office, font partie des 10 000 applications dont le Game Optimizing Service freine les performances. Il restreindrait même d’autres applications de Samsung comme le Secure Folder, Samsung Pay, Samsung Pass et même Samsung Cloud.

Certains benchmarks sont cependant épargnés comme 3DMark, PCMark, Antutu, GeekBench 5 ou encore GFXBench.

Afin d’exposer le problème, un YouTubeur coréen a publié une vidéo dans laquelle il change le nom de l’application de benchmark 3DMark, afin que le GOS de Samsung le prenne en compte.

On remarque dans cette vidéo à 46 secondes, que le score de « WildLife Extreme » passe de 2 618 points à 1 141 points lorsque le GOS prend l’application en compte et limite drastiquement ses performances.

L’application de Samsung servant à optimiser les jeux a été lancée afin de gérer les performances et surtout l’autonomie des appareils, notamment pour les smartphones haut de gamme animés par des processeurs Exynos 2200 ou des Snapdragon 8 Gen 1 en fonction de leur version. Malheureusement, le Game Optimizing Service bride les performances de multiples applications et de nombreux utilisateurs sud-coréen s’en sont plaints sur le forum meeco.

D’après les informations d’Android Authority, Samsung enquête actuellement sur le problème et s’y intéresse d’aussi près que pour le scandale des Galaxy Note 7. Le géant sud-coréen devrait faire une annonce à ce sujet prochainement.