Le nouveau réseau 2G de Free Mobile pointe le bout de son nez progressivement chez les abonnés

Le nouveau réseau 2G de Free Mobile pointe le bout de son nez progressivement chez les abonnés

A 10 mois de la fin de l’itinérance Orange, Free Mobile commence à s’activer sur la 2G avec de nouvelles mises en service sur le territoire.

Pour passer des appels hors VoLTE ou lire leurs mails là où ils ne captent pas, les abonnés Free Mobile utilisent le réseau 2G et 3G d’Orange. C’est ce que l’on appelle l’itinérance. Prolongé de deux ans en 2020, ce contrat liant les deux opérateurs prendra fin le 31 décembre prochain.

Marginale, l’itinérance Orange ne représente plus qu’1% du trafic total des abonnés Free Mobile. Mais alors pourquoi reste-elle indispensable ?  Xavier Niel a donné un début de réponse fin 2020 devant la Commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale : “le contrat d’itinérance, c’est de la 3G sur laquelle on a de la data qui va à la vitesse de la data 2G, au-delà de ça, on s’est retrouvé avec une difficulté, c’est que Free n’a pas de 2G en France, et on a pourtant des abonnés 2G”.

Comme chez tous les opérateurs mobiles, un certain nombre de clients ne disposent pas aujourd’hui de smartphones 3G, 4G ou 5G. Aujourd’hui, tout porte à croire que Free Mobile souhaite anticiper la fin de l’itinérance en déployant enfin la 2G en France. En janvier, l’agence nationale des fréquences l’a autorisé à réutiliser sa fréquence 3G 900 MHz pour déployer la 2G sur 360 sites, majoritairement en Nouvelle-Aquitaine aux alentours de Bordeaux. Mais aussi à Paris. Dans la capitale, 4 antennes dont 2 situées au sein du siège social de la maison-mère de Free ont récemment été activées, laissant penser à de premiers tests sur cette technologie vieille de 25 ans.

L’opérateur de Xavier Niel semble aujourd’hui passer à la vitesse supérieure avec l’allumage cette fois de plusieurs sites en 2G, en Gironde. Membre de notre partenaire RNC Mobile, Vache GTI a déjà pu se connecter au réseau 2G de Free dans son secteur. C’est aujourd’hui on ne peut plus clair, le déploiement est lancé de manière progressive. Free Mobile compte actuellement plus de 21 700 sites 3G supportant la bande 900 MHz. Reste à savoir à quel point l’opérateur souhaite utiliser la 2G sur ses sites.