Fin du réseau cuivre : un plan clair sans mouvements brusques selon l’Avicca

Fin du réseau cuivre : un plan clair sans mouvements brusques selon l’Avicca

Alors que le gendarme des télécoms propose aux acteurs de s’exprimer sur le plan de fermeture du cuivre d’Orange, l’Avicca estime que le projet va dans la bonne direction.

Le chantier sera important et les acteurs des télécoms veillent. L’Avicca, qui représente les collectivités actives dans l’aménagement numérique de leur territoire, annonce se pencher sur le plan d’Orange pour organiser la fermeture du réseau cuivre, permettant l’accès à l’ADSL et à la téléphonie et les premiers retours sont positifs.

Le fait qu’Orange reconnaisse que «maintenir deux réseaux filaires n’a donc plus de sens, tant sur l’aspect des usages que sur les aspects économiques, techniques et environnementaux » est salué et certains points font déjà l’objet de commentaires positifs de la part de l’association de collectivités.

Notamment le fait qu’Orange souhaite mettre à contribution tous les opérateurs commerciaux et d’infrastructures, ainsi que le régulateur, les collectivités et l’Etat sur un chantier qui a “par son ampleur, une dimension industrielle. Il concerne des millions d’utilisateurs grand public et professionnel“. L’aspect progressif des mesures, notamment le passage d’une dynamique de transition (d’ici 2025) à celle de fermeture (entre 2025 et 2030) a également été appréciée, tout comme le fait de reconnaître “la nécessité de mener des expérimentations plus ciblées et l’affirmation d’une équité d’intervention entre les différentes plaques des Opérateurs d’Infrastructure“.

L’Avicca veillera

Si pour l’instant , les collectivités semblent plutôt séduites par le plan de l’opérateur historique, cela ne veut pas dire que leur attention sera relâchée. “L’Avicca sera particulièrement attentive aux dispositions concernant l’aménagement du territoire, des zones très denses aux zones rurales et de montagne, ainsi qu’aux conditions concurrentielles sur le marché grand public et professionnel” avertit l’association.

Elle formulera plusieurs propositions dans le cadre de la consultation lancée aujourd’hui par l’Arcep, en rappelant que la transition doit se faire “avec une qualité de service jusqu’au bout pour tous ceux, nombreux, qui dépendent encore du réseau cuivre“. L’association rappelle que de nombreux chantiers doivent être menés à bien pour que la transition se fasse en douceur.