Clin d’oeil : il veut retourner en prison pour … regarder Canal+

Clin d’oeil :  il veut retourner en prison pour … regarder Canal+

Incroyable mais vrai. A Toulouse, un SDF de 25 ans a volontairement laissé son ADN lors de multiples cambriolages durant l’été. La raison, se faire coffrer et retourner en prison pour jouir pleinement de Canal+.

"Des gens qui disent préférer la prison à la rue, c’est assez fréquent. Mais c’est sans doute la première fois que je défends un client qui désire aller en prison pour regarder les programmes pour adultes. D’un autre côté, il souffre de troubles psychiatriques et ses propos à la barre sont empreints de beaucoup de provocation. Je l’avais défendu l’année dernière et à ce moment-là, il disait préférer la liberté à la détention…" tel est le témoignage de Me Delphine Reynaud-Aymard, une avocate assistant un jeune cambrioleur sans domicile fixe. Durant l’été, celui-ci a multiplié les vols dans des résidences en crachant à chaque fois au sol pour y laisser son ADN, dans l’espoir de se faire attraper par les enquêteurs. Mais pourquoi ? Finalement arrêté, le cambrioleur a expliqué lundi 2 septembre à la barre du tribunal correctionnel, vouloir retourner en prison pour regarder Canal+. Si le fond de l’affaire sera jugé le 17 septembre, il est fort à parier qu’il soit de nouveau incarcéré, une expertise psychiatrique a été ordonnée. 

Interrogé par Actu Toulouse, un agent pénitentiaire a indiqué qu’il est bel et bien possible de regarder Canal+ en prison, à un tarif inférieur à celui appliqué au grand public ou même gratuitement, du fait notamment de la surpopulation carcérale. Un détenu peut alors payer un abonnement permettant aux autres d’en profiter dans la même cellule sans débourser un centime. On apprend également que parfois "l’administration peut également prendre en charge l’abonnement des indigents contre quelques travaux dans la prison, comme le nettoyage des parties communes". 

 

Source : Actu Toulouse