Free Mobile : un maire est fatigué des “gesticulations” et compte bien aider l’opérateur à proposer sa 5G

Free Mobile : un maire est fatigué des “gesticulations” et compte bien aider l’opérateur à proposer sa 5G

Deux visions, un bras de fer. Une députée et militante voudrait proposer une vaste zone pour les personnes atteintes d’électrosensibilité, tandis qu’un maire veut quant à lui apporter la couverture 5G et assurer les performances optimales à sa commune.

“Ça ne va pas du tout”, s’agace Jean-Claude Vallier, maire de Saint-Julien-en-Beauchêne, commune française située dans le département des Hautes-Alpes, en région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

“Pour l’instant, la municipalité a été raisonnable. On n’a pas pris position, mais c’est prévu, lors d’un prochain conseil municipal. Il n’est pas question qu’on fasse n’importe quoi à Durbon. D’autant que les gens qui tirent des ficelles dans ce projet ne se préoccupent pas de l’avenir de la commune. Ils sont surtout préoccupés par leur propre avenir”, explique l’élu.

Jean-Claude Vallier fait allusion au projet soutenu par l’eurodéputée écologiste Michèle Rivasi, également présidente de l’association Zones Blanches, consistant en la réhabilitation d’un domaine de 63 hectares pour en faire une zone blanche pour les personnes électrosensibles. Or, l’élu ne l’entend pas cette oreille. “Notre objectif est de faire en sorte que les conditions de téléphonie mobile soient optimales partout sur le territoire communal”, explique-t-il.

“Ceux qui soutiennent Mme Rivasi veulent, en gros et pour aller vite, démonter les antennes des opérateurs. Ils sont à contresens de tout ce que le gouvernement réclame. C’est toujours la même histoire : une poignée de grandes gueules, finalement, en font plus qu’une majorité silencieuse donc on va se faire entendre. On va effectivement se positionner d’une façon extrêmement complète et ça ne va pas tarder parce qu’on commence à être fatigués des gesticulations de Madame Rivasi”, explique Jean-Claude Vallier.

Voilà pourquoi il compte appuyer le projet de l’opérateur pour une concrétisation rapide. “Nous, nous voulons développer la 5G et qu’elle soit installée. Sur notre antenne, l’opérateur Free est déjà en position d’émettre, et ça va être fait très rapidement puisqu’il a les autorisations nécessaires”, assure-t-il.

Source : Le Dauphiné Libéré (version papier 8 janvier 2022)