Bras de fer entre BFMTV et Free: selon Alain Weill, le problème n’est pas le coût de diffusion des chaînes

Bras de fer entre BFMTV et Free: selon Alain Weill, le problème n’est pas le coût de diffusion des chaînes

Lors de sa conférence de presse, Alain Weill le PDG d’Altice a expliqué qu’un accord financier avait pourtant été trouvé, mais que la source du désaccord entre Free et son groupe provenait d’une autre source. 

Altice a récemment annoncé que Free s’était déclaré prêt à arrêter la diffusion des chaînes BFMTV, RMC Découverte et RMC Story, d’ici le 16 août, soit vendredi prochain. Cependant, le PDG d’Altice a également expliqué que la situation n’était pas due à un problème de finance, puisque selon des sources proches du projet, un accord financier de 4 millions d’euros aurait déjà été trouvé. 

D’après Alain Weill, le problème viendrait de la volonté de Free de payer uniquement le non-linéaire (services de replay, vidéo à la demande, programmes en avant-première…) et non le linéaire (soit la diffusion des chaînes). Une position que l’opérateur de Xavier Niel tient depuis le début de cette affaire et le fait qu’il ait fait appel à la décision du Tribunal de Grande Instance va également dans ce sens. Le PDG d’Altice explique cependant que, pour lui, « séparer les deux contrats n’a pas de sens, on ne veut pas séparer les deux services, l’abonné ne le comprendrait pas, ça n’aurait pas de sens de proposer un service sans l’autre ». 

En mai dernier,Thomas Reynaud, le directeur général de la maison-mère de Free s’était d’ailleurs fendu d’une belle phrase ironique pour montrer ce qu’il faudrait faire pour que Free paye pour la diffusion de BFMTV : "qu’elle devienne une chaîne payante".

Source : le Point