L’arrivée de la 4G de Free Mobile retardée dans une zone blanche suite à la décision d’un maire

L’arrivée de la 4G de Free Mobile retardée dans une zone blanche suite à la décision d’un maire

Retournons à Cordon, où un groupe de riverains s’étaient dressés contre un projet d’antenne-relais Free Mobile il y a quelques mois. 

Dans la vallée du Mont-Blanc, le projet d’installation d’un pylône d’une hauteur de 36 mètres a fait bondir les riverains. Malgré les affirmations de l’opérateur, qui déclarait que celui-ci serait dissimulé derrière des arbres, et parfaitement intégré dans le paysage avec une couleur qui s’y prête, une pétition a été lancée. C’est en effet après la lecture du dossier d’information, des riverains se sont aperçus qu’un propriétaire de champs agricoles a accepté d’en louer une partie à l’opérateur de Xavier Niel que plus de 90 signatures ont été récoltées.

Et c’est dans Radio Mont-Blanc que l’on apprend que le maire de la commune de Cordon s’est rangé du côté de ses administrés, évoquant le risque de pollution visuelle et la "préservation du paysage" comme motif au refus de ce projet. Cependant, la commune étant en zone blanche, une antenne devra quoi qu’il arrive y être installée, étant donné le plan de réduction des zones blanches décidé par le gouvernement.