Android : Google retire sept applications espionnes de son Play Store

Android : Google retire sept applications espionnes de son Play Store

Des applications espionnes d’origine russe ont été découvert par les équipes d’Avast, le célèbre Antivirus. Google a donc supprimé ces applications de son Play Store.

Les équipes de l’antivirus Avast ont décelé plusieurs applications capables d’espionner ses utilisateurs. Ainsi, la firme de Mountain View a pris connaissance du problème et a supprimé ces applications malveillantes de son Play Store. C’est grâce à la plateforme de détection d’Avast « apklab.io » que les applications espionnes ont été révélées.

Conçues par des développeurs russes, ces logiciels mobiles malveillants avaient pour but d’espionner des collègues ou encore des enfants, sans que ces derniers le sachent. Cependant, elles permettaient également de garder un œil sur les activités ou les déplacements de son conjoint, ce qui n’est pas pour améliorer l’image du géant du Web.

Nikolas Chrysaidos, un responsable de la sécurité mobile chez Avast a annoncé : « Ces applications sont contraires à l’éthique et posent problème au regard du respect de la vie privée des utilisateurs. Elles ne devraient pas être sur le Google Play Store. Elles incitent à avoir un comportement criminel et peuvent être aisément détournées de leur fonction première par des stalkers, des employeurs ou des partenaires possessifs qui veulent espionner leurs victimes. Ce sont des Stalkerwares […] ».

Il faut dire que les noms des applications malveillantes incrustées dans le Google Play Store étaient tout de même assez explicites :

• Track Employees Check Work Phone Online Spy Free
• Spy Kids Tracker
• Phone Cell Tracker
• Mobile Tracking
• Spy Tracker
• SMS Tracker
• Employee Work Spy

Ces « stalkerwares » ont rencontré un franc succès sur le Store de Google avec au total 130 000 installations comptabilisées, dont 50 000 uniquement pour les applications Spy Tracker et SMS Tracker. Les applications se chargeaient de récupérer et d’enregistrer la localisation des utilisateurs, les SMS ainsi que l’historique d’appels et pour finir, elles n’apparaissaient pas non plus dans la liste des applications installées sur le terminal ciblé.

Source : 01Net