Des milliers de cartes bancaires françaises en vente sur le dark web

Des milliers de cartes bancaires françaises en vente sur le dark web

Vos données personnelles ne sont pas les seules informations que s’échangent les hackers. Plus de 4 millions de cartes bancaires sont en ventes sur le dark web.

Et elles sont vendues à bas prix. D’après une étude de NordVPN, environ 4.48 millions de cartes bancaires ont été découvertes sur le dark web, mises en ventes par des hackers. Il ne s’agit là que des cas découvert par le VPN, ce qui laisse présager que le nombre de cartes est encore plus grand.

La France est le pays européens le plus touché, avec 154 016 cartes repérées de l’autre côté du web. La moitié sont des cartes Visa (78 441), suivies de Mastercard et enfin d’American Express. Ces données sont vendues par ceux les ayant collectées, mais à très bas prix : 15 euros en moyenne, soit l’une des valeurs les plus chères même si les cartes provenant de Hong Kong et des Phillipines sont vendues à environ 20 dollars.

Comment ces malfrats ont ils pu collecter ces coordonnées aussi facilement ? Les pirates utilisent de plus en plus l’attaque par force brute, soit une tentative de dénicher votre mot de passe grâce à un algorithme proposant toutes les combinaisons possibles. Une technique difficile à contrer, à moins de cesser tout simplement d’utiliser sa carte bancaire sur le web.

D’après l’étude , les américains sont les plus touchés avec 1,56 millions de cartes, puis les australiens avec 419 806. L’attrait pour les hackers est assez simple, même si la carte ne coûte que peu : le pirate peut gagner plus de 40 millions de dollars en vendant une seule base de données comme celle analysée par NordVPN.

Source : Clubic