5G : Free Mobile, SFR et Orange remportent du spectre en 3,5GHz à La Réunion, mais devront encore un peu batailler sur la bande 700 MHz

5G : Free Mobile, SFR et Orange remportent du spectre en 3,5GHz à La Réunion, mais devront encore un peu batailler sur la bande 700 MHz

La phase d’instruction des dossiers 5G à La Réunion, passe comme une lettre à la poste à La Réunion et à Mayotte.

Un mois après le dépôt de leurs dossiers de candidature, Orange, Free Mobile, SFR, et Zeop, obtiennent leurs nombres de blocs concernant la bande coeur de la 5G (3,5GHz). Ainsi, Les trois premiers obtiennent 100 MHz et Zeop, 80 MHz.

Comme précisé par l’Arcep, la somme des nombres de blocs maximaux souhaités par les opérateurs dans la bande entre 3,4 et 3,8GHz étant égale au nombre de blocs disponibles, il n’y a pas lieu de procéder à la phase d’enchères principale pour cette attribution. Les prochaines enchères concernant cette bande seront plutôt portées sur le positionnement pour déterminer la position des fréquences de chaque lauréat.

Concernant la 700MHz, les opérateurs (Orange, SFR, Free et Zeop Mobile) ont souscrit aux quatre engagements prévus par le cahier des charges et auront chacun un bloc de 5 MHz duplex dans la bande 700 MHz, au terme de la phase d’enchère des 2 blocs de 5Mhz restants.

L’Arcep délivrera ensuite aux lauréats les autorisations d’utilisation de fréquences dans les bandes 3,4 ‑ 3,8 GHz et 700Mhz, pour une commercialisation premier trimestre 2022.

Concernant Mayotte, Orange et SFR sont qualifiées pour la procédure d’attribution sur la bande 700 Mhz aux côté de Maoré Mobile et Only (Iliad/Axian) qui sont eux également qualifiées sur les 900 MHz. L’attribution de la 3,5 GHz n’est pour l’instant pas prévue dans ce département.