5 000 cabines téléphoniques rouges sauvées et modernisées

5 000 cabines téléphoniques rouges sauvées et modernisées

L’autorité de régulation des télécoms en Grande-Bretagne a décidé de préserver 5 000 cabines téléphoniques rouges, estimant qu’elles peuvent encore avoir une utilité. Ce aussi sera l’occasion de moderniser ces éléments du patrimoine.

De différentes couleurs selon les pays, les cabines téléphoniques apparaissent désormais désuètes à l’heure du smartphone et de la connexion permanente. Pourtant, il n’est pas rare d’en croiser encore. C’est notamment le cas en Grande-Bretagne, où elles sont encore 21 000, alors même que 96 % des Britanniques possèdent un téléphone portable.

L’Ofcom, l’autorité de régulation des télécoms, l’équivalent de notre Arcep, a d’ailleurs annoncé ce mardi sa volonté d’en préserver environ 5 000. BT, l’opérateur historique, va ainsi étudier le parc existant afin de déterminer celles ayant encore une utilité et celles pouvant être mises hors service.

Parmi celles devant être maintenues : les cabines téléphoniques ayant permis de passer 52 appels au cours des 12 derniers mois, celles se retrouvant dans une zone non couverte par les quatre opérateurs ou celles localisées dans une zone où les accidents de la route ou les suicides sont fréquents. “Certaines des cabines téléphoniques que nous prévoyons de protéger sont utilisées pour passer un nombre relativement faible d’appels. Mais si l’un de ces appels provient d’un enfant en détresse, d’une victime d’un accident ou d’une personne qui envisage de se suicider, cette ligne téléphonique publique peut servir de bouée de sauvetage à un moment où on en a grandement besoin”, a souligné Selina Chadha, directrice de la connectivité d’Ofcom.

Le maintien sera par ailleurs l’occasion d’une modernisation, avec la mise en place d’un point d’accès Wi-Fi et de bornes de charge pour les smartphones. “Nous prévoyons de doter les nouvelles cabines téléphoniques de Wi-Fi et chargeurs gratuits”, explique en effet l’Ofcom.

Concernant celles à l’utilité non avérée, l’opérateur pourra alors opérer une mise hors service après obtention d’une autorisation auprès des autorités. Les cabines téléphoniques désactivées pourront être réutilisées à d’autres fins. En bibliothèque à livres, comme cela se voit aussi en France, ou encore en distributeur automatique de billets, comme cela se fait déjà.

Source : Cnews
Crédit photo : Frenchmorning