Après 9 ans, Étienne Dugas va quitter la présidence d’Infranum

Après 9 ans, Étienne Dugas va quitter la présidence d’Infranum

Une page se tourne pour Étienne Dugas. Après avoir œuvré pendant 9 ans pour le déploiement de l’Internet haut et très haut débit en France, cet ingénieur de formation et spécialiste des réseaux s’apprête à passer le relai. Retour sur son parcours.

Après 9 ans à la tête d’Infranum, fédération regroupant les principaux acteurs du très haut débit en France, Étienne Dugas quittera bientôt le poste de président. Son départ est prévu pour le 9 décembre 2021. Son successeur sera désigné lors de la prochaine assemblée générale, qui se tiendra le même jour.

Ingénieur de formation (l’ESITC Paris de 1993 à 1995), Étienne Dugas a occupé plusieurs postes à responsabilités dans le secteur des réseaux. D’après son CV, il a occupé les postes de président de l’opérateur d’infrastructure Covage (2006 à 2008), de directeur de Vinci Networks (2003 à 2009), de président du constructeur de trancheuses Marais (2010 à 2015), de président du groupe Réseaux Industriels Publics et Privés (2015 à 2019), de président et porte-parole d’European Local Fibre Alliance (2015 à aujourd’hui) et de président du concepteur-constructeur de réseaux Giammatteo Réseaux (2017 à aujourd’hui). Une carrière bien remplie.

L’Infranum et les chantiers menés par Étienne Dugas

C’est en décembre 2012 qu’Étienne Dugas a rejoint l’Infranum (ex-FIRIP). Cette fédération compte 220 membres (Orange, Cellnex, Sogretrel, Huawei, Kosk Telecom, Nokia, Axione, Nordnet, Covage, TDF, Altitude Infra, etc.). Elle entend contribuer aux rencontres entre décideurs et faire connaître les positions de la filière, grâce à plusieurs événements (Université du THD, Ateliers des territoires connectés), mais aussi éclairer le grand public grâce à diverses publications (Observatoire du THD).

À la tête d’Infranum, Étienne Dugas aura mené de front plusieurs grands chantiers pour l’amélioration des débits sur le territoire. Il a notamment œuvré pour le déploiement des RIP (Réseaux d’Initive Publique) et leur financement, pour la poursuite du déploiement du très haut débit durant la crise sanitaire. Étienne Dugas a aussi soutenu la formation des soldats de la fibre, la 4G fixe et le guichet THD Radio.