Coup de filet pour Europol avec l’arrestation de 12 cybercriminels qui semaient le “chaos à travers le monde”

Coup de filet pour Europol avec l’arrestation de 12 cybercriminels qui semaient le “chaos à travers le monde”

Europol a annoncé qu’une équipe de 12 cybercriminels menant des attaques aux ransomwares à travers le monde a été mise hors d’état de nuire.

Un combat de gagné, mais pas la guerre. Au travers d’un communiqué de presse, l’agence européenne de police criminelle Europol a indiqué l’arrestation de 12 personnes faisant partie de différentes organisations criminelles semant “le chaos à travers le monde”. Ils sévissaient grâce à des attaques par ransomwares ciblant de grandes entreprises .

Pas moins de 1 800 victimes à travers 71 pays

Les 12 individus arrêtés tenaient tous des rôles différents au sein de ces organisations criminelles professionnelles et fortement organisées. “Certains de ces criminels faisaient face à l’effort de pénétration, utilisant plusieurs mécanismes pour compromettre les réseaux informatiques, notamment des attaques par force brute, des injections SQL, des identifiants volés et des e-mails de phishing avec des pièces jointes malveillantes”. Lorsque les cybercriminels arrivaient à leur fin, ils déployaient des logiciels malveillants tels que “Trickbot ou des cadres de post-exploitation tels que Cobalt Strike ou PowerShell Empire” afin de les rendre indétectables et leur ouvrir plus d’accès.

À l’image d’un sous-marin, les criminels avaient le loisir de scruter les réseaux informatiques afin d’en repérer les faiblesses avant de déployer le ransomware et demander aux victimes de payer une rançon pour obtenir une clé de déchiffrement.

Une enquête de deux ans menée en coopération internationale

Cette arrestation est le fruit de deux ans d’enquêtes. Initiée en septembre 2019 par la France, une équipe d’enquête commune (ECE) a vu le jour avec d’autres pays comme “la Norvège, la France, le Royaume-Uni et l’Ukraine avec le soutien financier d’Eurojust et l’assistance des deux agences.” De plus cette ECE a travaillé en étroite collaboration avec les autorités néerlandaises et américaines. À l’aube du 26 octobre 2021, deux actions policières ont été menées en Ukraine et en Suisse. Lors des arrestations 52 000 dollars ont été trouvés en espèces ainsi que 5 voitures de luxe. Des appareils électroniques ont également été perquisitionnés. Ces derniers feront l’objet d’un examen médico-légal afin de trouver plus de preuves et espérer se mettre sur la piste d’autres organisations criminelles.