Interdiction de collaborer avec Huawei : Google évoque des risques en termes de sécurité

Interdiction de collaborer avec Huawei : Google évoque des risques en termes de sécurité

 

Google voit dans le conflit entre les USA et Huawei un énorme manque à gagner sur le plan financier et une grosse perte de visibilité pour son écosystème Android, mais également un risque en termes de sécurité.

S’étant récemment retrouvé sur une liste noire, Huawei n’a plus le droit de collaborer avec les entreprises US. Les nouveaux smartphones du groupe chinois ne pourront pas embarquer le système d’exploitation Android de Google, ni profiter des services du géant californien parmi lesquels le Play Store.

Pour Google, c’est évidemment un énorme manque à gagner, sachant que Huawei est le deuxième constructeur mondial de smartphones. Si la situation perdurait, il perdrait un important ambassadeur dans le mobile et énormément de trafic sur sa plate-forme d’applications. Mais le géant californien y voit également un risque en termes de sécurité. Avec Huawei qui prévoit d’avoir son propre OS basé sur la version open source d’Android (AOSP) et sa propre boutique applicative, cela pourrait amener à la co-existence d’un système Android dont Google assurerait les mises à jour et d’un Android sur laquelle le groupe américain n’aurait pas la main pour assurer les mises à jour, notamment celles de sécurité. Des bugs et failles de sécurité pourraient ainsi ne pas être comblés rapidement. Or, l’administration Trump a justifié la signature du décret expliquant l’interdiction actuelle, justement pour des risques concernant la sécurité.

Source : Les Echos