Réseaux mobiles : Samsung intéresse les opérateurs français pour remplacer Huawei

Réseaux mobiles : Samsung intéresse les opérateurs français pour remplacer Huawei

Déjà leader mondial sur les smartphones, Samsung s’invite dans le domaine des équipementiers réseaux télécoms et pourrait attirer certains opérateurs Français pour contrer le duopole Nokia-Ericsson.

Le fabricant sud-coréen pourrait bien profiter des problèmes de son concurrent chinois. Samsung cherche des clients potentiels à qui vendre ses équipements réseaux, y compris à Paris, profitant de la 5G comme d’une opportunité de se développer encore plus. D’après les informations du Figaro, les opérateurs français ne sont pas insensibles aux propositions de la firme, au vu de la situation actuelle.

Un troisième acteur pourrait en effet venir contre-balancer le duopole de fait établi par Ericsson et Nokia, puisque Huawei est, pour l’heure, plus ou moins hors-jeu. En effet, la France a sévèrement réduit l’accès à son marché pour l’équipementier chinois au point que SFR et Bouygues Telecom vont même devoir désinstaller plusieurs milliers d’antennes Huawei et devront justement les remplacer par celles d’un autre fabricant. La crainte étant que les deux équipementiers européens, en position de force, profite de la situation pour augmenter les prix.

Samsung se veut tout de même prudent. Le vice-président exécutif réseaux chez Samsung Electronics Woojune Kim, en visite à Paris pour trouver des clients potentiels, explique en effet qu’il “suffit d’une phrase, d’une décision politique pour remettre Huawei dans le jeu“. La firme entend donc avant tout proposer “les meilleurs produits“. Le fabricant veut avant tout se concentrer sur la transition vers la 5G, véritable opportunité pour un nouvel acteur de s’insérer dans un marché généralement réservé aux fournisseurs historiques. Les spécificités du réseau 5G pourraient en effet permettre aux opérateurs de changer de fournisseurs. Si on peut cependant s’attendre à ce qu’Orange reste avec Ericsson et Nokia, Free qui a signé avec le géant finlandais pour la 5G pourrait envisager une signature avec Samsung pour certaines zones. Les opérateurs pour qui un changement de partenaire serait le plus intéressant seraient bien sûr  SFR et Bouygues, qui s’estiment lésés par les mesures prises par l’Etat à l’encontre de Huawei.

Autre opportunité : l’évolution du marché vers un nouveau modèle industriel. Puisque une virtualisation des services semble être la tendance avec une dissociation des équipements et des logiciels, le fabricant pourrait ne plus être seul concepteur du système d’exploitation. “L’écosystème prend du temps à construire, mais nous avons signé des premiers contrats commerciaux vRAN avec Verizon aux Etats-Unis et Vodafone en Europe. Nous sommes leader dans ce domaine” explique Woojune Kim.