L’Arcep fait le point sur la 4G pour tous : ” la machine est bien enclenchée” avec 6 millions de Français de plus couverts en un an

L’Arcep fait le point sur la 4G pour tous : ” la machine est bien enclenchée” avec 6 millions de Français de plus couverts en un an

Le New Deal mobile produit peu d’effets pour le moment mais la généralisation de la 4G avance à un bon rythme, tel est le message de Sébastien Soriano, président de l’Arcep auditionné hier par la commission de l’aménagement du territoire et de développement durable.

L’heure était notamment au bilan autour du déploiement de la 4G sur le territoire lors d’une audition plénière ce mercredi où le président du régulateur a joué au jeu des questions-réponses face aux sénateurs. "La dynamique du marché nous amène aujourd’hui à une couverture en population de 99% pour Orange, Bouygues et SFR , ce qui représente par exemple 18923 sites 4G pour Orange sur les 23 834 sites déployés sachant qu’il s’est engagé à convertir la totalité de ceux-ci en 4G comme les autres opérateurs d’ici 2020 sauf certains sites spécifiques des zones blanches sur lesquels l’échéance sera en 2022", a indiqué Sébastien Soriano. C’est une certitude, "la machine est bien enclenchée", a t-il ajouté faisant état d’une forte avancée en un an de la couverture 4G par les quatre opérateurs : "6 millions supplémentaires de nos concitoyens sont désormais en zone couverte par ces réseaux alors qu’ils ne l’étaient pas l’année dernière".

En matière de couverture du territoire, ’"65% est en moyenne couvert par les opérateurs contre 45% l’année dernière", constate le régulateur soit 20% du territoire supplémentaire sur la période. Si ce n’est pas encore suffisant, les efforts entrepris sont encourageants.

Questionné sur le New Deal mobile, autrement dit l’accord trouvé entre les opérateurs et le gouvernement visant la généralisation de la 4G sur tout le territoire, Sébastien Soriano a joué la carte de la transparence, "Le New Deal ne produit encore que peu d’effets sur les territoires et c’était prévu, puisqu’il nécessite la mobilisation de l’ensemble des acteurs locaux, pour identifier les sites sur lesquels les élus souhaitent un apport de couverture, c’est donc une mécanique qui est encore en cours avec pour le moment 807 sites qui ont été identifiés et qui sont encore en cours de production donc je ne vais pas vous dire que c’est du concret aujourd’hui en matière de couverture."

Le président de la police des télécoms a par ailleurs annoncé travailler actuellement avec les opérateurs pour amener plus de transparence afin que les territoires soient mieux informés des projets des telcos, "d’une part sur les sites qui sont déjà bien engagés et qui sont sur le point d’être ouverts à l’horizon de quelques mois, cette information doit pouvoir être fournie en avance et d’autre part, on sait qu’il y a des projets des opérateurs qui ont demandé des autorisations pour implanter les sites et nous devons trouver le moyen de donner cette information aux acteurs locaux". Pour rappel, le New Deal est un ensemble d’engagements dont certains portent sur l’accélération de la couverture, par exemple sur les routes, d’autres sur une meilleure qualité du réseau, ou encore sur la transparence autour des pannes de réseaux.