Les clichés sur la 5G de Free ont la vie dure, le “très haut débit” rend sceptique… Vos meilleures réactions à l’actualité de Free et des télécoms

Les clichés sur la 5G de Free ont la vie dure, le “très haut débit” rend sceptique… Vos meilleures réactions à l’actualité de Free et des télécoms

Univers Freebox traite de l’actualité de Free et des Télécoms et a toujours été un espace où la communauté pouvait s’exprimer. Parfois, les réponses sont très drôles, ou très pertinentes, mais il faut se plonger dans les commentaires pour découvrir les bons mots de nos lecteurs. Nous vous proposons alors notre petite sélection dans ce “Best-Of”.


La 5G Free Mobile, une bonne fois pour toute de la vraie 5G

Le déploiement de la 5G chez Free Mobile s’est fait très rapidement depuis la fin de l’année dernière, grâce notamment à l’utilisation de la bande-fréquence 700 MHz. Cependant certains lecteurs ont la tête dure et persistent en annonçant que l’utilisation de cette bande-fréquence déjà utilisée en 4G rend inepte l’appellation 5G. Puisque une image vaut mieux que milles mots, Auzance décide alors de mettre les choses au clair en citant directement le régulateur des télécoms :  oui, la 5G 700 MHz est de la vraie 5G ! De quoi, on espère, mettre fin au débat. Quant à l’utilisation de la 3.5 GHz, Free reste deuxième dans son déploiement.


Le très haut débit pour tous l’année prochaine, ce n’est pas assez ?

Atteindre les 30 Mbit/s et même parfois les 100 Mbits/s jusque dans “la bergerie la plus reculée” sera possible à la fin de l’année prochaine.  C’est en tout cas ce qu’affirme Cédric O, secrétaire d’Etat en charge du Numérique. Cet accès se fera en majorité grâce à la fibre , mais aussi via d’autres technologies comme le satellite ou le câble. Cet objectif fait partie d’un plan de plus grande envergure qui contenait plusieurs étapes, mais nos lecteurs sont plutôt sceptiques sur la tenue de ces différents objectifs… Et oui, le “très haut débit” ne veut pas dire une connexion ultra-rapide pour tout le monde !


La fin du RTC fait jaser

Après l’arrêt de commercialisation des lignes téléphoniques fixes utilisant le réseau historique RTC en novembre 2018, puis celles des lignes Numéris en 2019 en métropole, le réseau commence à s’éteindre. La fin du RTC se fait par zones géographiques et la Fédération Française des Télécoms explique que la première étape de suppression de ligne est prévue pour le 15 octobre, dans 7 communes : Osny dans le Val-d’Oise et Concarneau, Elliant, Melgven, Saint-Yvi, Rosporden et Tourc’h dans le Finistère. Certains s’interrogent alors sur la raison pour laquelle aucune autre alternative qu’une box télécom n’a été proposée. Outre l’aspect commercial (une box est plus rentable qu’une ligne de téléphonie fixe) , il faut aussi penser aux usages…


Bloquer les sites pornographiques, une responsabilité des opérateurs ?

Plus de passe-droit, le CSA peut désormais agiter son bâton de régulateur à l’encontre de Pornhub, YouPorn et consorts. Le 7 octobre, le gouvernement a publié un décret “relatif aux modalités de mise œuvre des mesures visant à protéger les mineurs contre l’accès à des sites diffusant un contenu pornographique“. L’autorité peut alors demander le blocage des sites ne proposant pas une solution de vérification d’âge en saisissant directement les opérateurs. Une mesure qui fait jaser, puisqu’elle soulève une question importante : à qui revient le devoir de protéger les enfants de la pornographie ?

Notons qu’une plateforme d’éducation des parents a été mise en place par le gouvernement. D’ailleurs, à ce sujet, les opérateurs ont également été relaxés d’une saisie en justice de la part de deux associations de protection de l’enfance. Et un de nos lecteurs est plutôt taquin.


La débrouillardise face à la lenteur des opérateurs

Lassé d’attendre la réparation d’un câble téléphonique arraché par un camion, un conseiller municipal chargé de l’environnement à Herbignac, commune de Loire-Atlantique, a fini par mettre lui-même la main à la pâte. Soulignons aussi qu’il s’agit d’un électricien à la retraite. Si la réparation est provisoire, elle a en tout cas permis à certains habitants de récupérer leur connexion à Internet. Cela faisait 15 jours qu’ils en étaient privés. Est-il possible qu’à travers la France, un réseau de héros du quotidien viennent effectuer des réparations de fortune sur les pylônes endommagés ? D’après certains commentaires, cela peut arriver plus souvent qu’on ne le pense…