HBO Max : vers un lancement en France en 2023

HBO Max : vers un lancement en France en 2023

Le groupe Warner, possédant la chaîne américaine HBO, entend étendre sa plateforme de SVOD à l’Europe et n’exclurait pas la France.

Un nouvel acteur majeur de la vidéo à la demande pourrait faire son entrée dans l’Hexagone en 2022. D’après les informations de Television Business International, “un lancement d’HBO en France est dans les tuyaux pour 2023“.

Un déploiement international retardé par de nombreux accords

Si la plateforme a déjà pris une place assez importante aux Etats-Unis grâce à la stratégie de Warner de diffuser ses nouveaux films simultanément en salle de cinéma et sur sa plateforme. Cependant ailleurs, HBO avait parfois déjà signé plusieurs accords avec divers distributeurs, notamment Orange en France, qui propose toutes les séries HBO sur ses chaînes OCS.

L’accord signé entre l’opérateur historique français et le groupe américain a été renouvelé en 2017 et prendre fin l’année prochaine, et il semble que cette fois, Warner déciderait de faire cavalier seul pour lancer sa plateforme dans deux ans.

Le déploiement à l’international a déjà commencé, avec en Europe une disponibilité en Estonie, en Grèce, en Islande ainsi qu’en Lituanie et en Lettonie récemment, s’ajoutant à la Turquie et aux Pays-Bas. HBO Max est également déjà disponible dans plusieurs pays d’Amérique Latine et vise les 190 pays d’ici à 2026. Pour avoir une idée du prix possible du service : il a été lancé en Finlande et en Espagne à 8.99€/mois.

Bientôt la fin d’OCS tel qu’on la connaît ?

Orange ne serait pas surpris et se prépare depuis longtemps à un possible arrêt de son accord avec HBO. « Nous avons entamé des discussions avec le cinéma afin de trouver un nouvel accord. Nous voulons réduire sensiblement le montant de nos obligations », expliquait en juin dernier Christian Bombrun, directeur d’Orange Content. Mais la chaîne cryptée ne pourra pas compter que sur un accord pour devenir rentable et veut revoir son modèle. Face au changement des usages, OCS réfléchit à un nouveau modèle économique. La chaîne pourrait ainsi abandonner son statut de chaîne payante, pour devenir une plateforme SVOD comme Netflix. Cela réduirait également l’investissement, puisque les plateformes doivent investir entre 20 et 25% de leur chiffre d’affaires dans le cinéma, avec cependant de nouvelles contraintes.

Christian Bombrun, l’a affirmé “d’ici à la fin de l’année, nous présenterons un projet pour un nouvel OCS“. Si l’opérateur historique choisit de faire basculer sa chaîne linéaire en simple plateforme et ne peut renouveller son contrat avec HBO, il pourrait perdre quelques abonnés mais engendrer des coûts bien moindres et ainsi équilibrer ses comptes. L’acteur qui en serait le moins ravi serait certainement le cinéma français, déjà pris à la gorge par les menaces de Canal+, qui perdrait, en partie, l’un de ses plus gros investisseurs à l’année.