La publicité ciblée activée dans presque 5 millions de box d’Orange, Bouygues et SFR

La publicité ciblée activée dans presque 5 millions de box d’Orange, Bouygues et SFR

Autorisée depuis l’année dernière, la publicité segmentée se déploie rapidement chez Orange, Bouygues et SFR, alors que Free n’est pas encore lancé sur le marché.

La publicité d’un nouveau genre est présente dans de nombreux foyers français, via les box de certains opérateurs. La publicité segmentée, ciblée ou adressée, permet aux annonceurs de proposer des campagnes adaptées à l’âge, le sexe, le foyer ou encore la position géographique de chaque téléspectateurs et a été autorisée durant l’été 2020. Sous reserve du consentement direct des abonnés pour l’utilisation de leurs données à des fins publicitaires. L’association française des éditeurs de services mobiles (AF2M) regroupant les quatre telcos français principaux a dressé le premier bilan de son déploiement le 30 septembre dernier.

D’après elle, près de 4.8 millions de foyers français possédant une box compatible ont justement consenti à l’utilisation de données, soit 16% des foyers français. La publicité segmentée devrait toucher 7.1 millions de foyers fin 2021 et le taux de consentement des abonnés télécoms est estimé entre 60 et 70%.

Orange, SFR et Bouygues Telecom dans la course, Free reste encore en retrait

Orange a été le premier a annoncer des partenariats avec de grands groupes audiovisuels pour ce type de réclame, notamment avec France Télévisions et M6 durant la deuxième moitié de l’année 2020. SFR a ensuite suivi, en proposant tout d’abord un partenariat avec une filiale de sa maison-mère et autorisant ainsi la publicité segmentée sur les chaînes BFM TV et RMC. Bouygues Telecom est le dernier arrivé sur le  marché, en ayant annoncé le 8 juillet dernier “la TV segmentée devient aujourd’hui une réalité pour 1,5 million de foyers équipés d’une Bbox”, après avoir signé avec les régies publicitaires de TF1, M6 et France Télévisions.

Au total, plus d’une quinzaine d’annonceurs référents sur le marché ont profité de cette nouvelle possibilité publicitaire pour leurs campagnes TV. “Des acteurs de nombreux secteurs ont dès à présent franchi le cap comme l’automobile, l’ameublement ou encore l’énergie” explique l’AF2M.

Si Free n’est pas encore présent sur le secteur, il ne s’y oppose cependant pas. Aucun accord n’a encore été annoncé par l’opérateur de Xavier Niel et la technologie utilisée n’est pas encore connue.

Source : MindMedia