Smartphones 5G : l’ANFR publie ses premières mesures de DAS

Smartphones 5G : l’ANFR publie ses premières mesures de DAS

L’ANFR publie ses premières mesures de DAS sur les smartphones 5G. “Aucun n’a présenté de non-conformité”, assure l’autorité administrative

Sur fond de lancement de la 5G, le gouvernement avait promis de renforcer les mesures de DAS (Débit d’Absorption Spécifique) sur les smartphones. Rien à signaler, au moins pour le moment, indique l’ANFR dans un bilan intermédiaire pour l’année 2021.

L’agence nationale des fréquences annonce avoir prélevé 99 smartphones représentant plus de 77 % des ventes en France depuis le début de l’année 2021, et déjà contrôlé 46 smartphones. Parmi ceux-ci : 13 modèles 5G. “Aucun n’a présenté de non-conformité”, assure l’autorité administrative.

Dans les 46 téléphones portables, 44 étaient conformes. La valeur moyenne des DAS tronc mesurés est de 0,979 W/kg, avec des niveaux variant de 0,439 à 1,80 W/kg, et la valeur moyenne des DAS membre mesurés de 2,263 W/kg, les niveaux variant de 1,3 à 3,89 W/kg. Les deux smartphones hors des clous “ont déjà fait l’objet d’une communication lors de la mise en œuvre de mises à jour logicielles par leurs fabricants”, indique l’ANFR. Il s’agit des EssentielB HeYou 40 et EssentielB HeYou 60.

Pour revenir aux smartphones 5G, l’autorité administrative indique que “les premiers contrôles réalisés dans le cadre de la surveillance du marché montrent que la contribution supplémentaire de la 5G est très basse et n’apparaît que lorsque les antennes 4G et 5G dans le téléphone sont co-localisées”. Et d’ajouter : “des augmentations moyennes de 0,4 % pour le DAS tronc et de 1,8 % pour le DAS membre ont ainsi été constatées”.