Femtocell : Free annonce travailler sur “de nouvelles choses” pour ses Freebox dernière génération

Femtocell : Free annonce travailler sur “de nouvelles choses” pour ses Freebox dernière génération


p.p1 margin : 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px ; font : 12.0px ’Helvetica Neue’

On le sait, la Freebox Révolution et  Mini 4K intègrent la technologie Femtocell à contrario des nouvelles box de Free, à savoir la Freebox Delta et One. Mais l’opérateur a des idées derrière la tête.

 

Comme souvent, l’opérateur de Xavier Niel aime teaser sans trop en dire, attisant parfois la frustration des lecteurs. Interpellé lors de la convention Free samedi dernier sur l’absence de la technologie Femtocell dans ses nouvelles box, Xavier Niel a déclaré de façon laconique, "on travaille sur de nouvelles choses autour de ça, la Femtocell est en 3G, il faut évoluer". Visiblement, ce que l’opérateur souhaite développer serait étroitement lié à la prochaine simplification de ses offres fixes. Aujourd’hui, Free dispose de 2 millions de Femtocell sur le marché : "on a le plus gros réseau mobile au monde en la matière", a t-il fait savoir.
 
Pour rappel, la technologie Femtocell permet d’améliorer la couverture réseau mobile pour les communications voix, mais également pour la data (en 3G, voire en 4G depuis 2015). Il s’agit, pour faire simple, d’une extension du réseau mobile grâce au réseau fixe haut débit. Par rapport à une liaison à un point d’accès Wi-Fi, la liaison Femtocell permet également de faire transiter des appels et SMS. Côté inconvénients, on peut citer la consommation énergétique supplémentaire due à l’appareil ou, pour les tatillons concernant la vie privée, la localisation immédiate d’un usager. Pour éviter les abus, enfin, des mécanismes sont prévus pour pouvoir limiter le fonctionnement du Femtocell à un seul endroit et empêcher l’usage à l’international.