Freezone S'inscrire

OnePlus 7 Pro : Univers Freebox a pu tester, avant sa sortie officielle, le smartphone haut de gamme avec son écran borderless 90 Hz

Dernièrement, OnePlus a officialisé ses nouveaux smartphones haut de gamme. Car oui, ils étaient deux cette fois-ci : un OnePlus 7, successeur naturel du OnePlus 6T, et un OnePlus 7 Pro, plus ambitieux. Univers Freebox a pu se procurer ce second modèle quelques jours avant sa sortie officielle en France, dans sa grosse configuration 12 Go + 256 Go, et le tester pour vous. Voici nos impressions, plutôt positives comme vous allez voir.

Avant de passer à ce test réalisé à partir d’un smartphone prêté par la marque, voici un rappel des principales caractéristiques du OnePlus 7 Pro :

-  Processeur : octa-core jusqu’à 2,84 GHz (chipset Qualcomm Snapdragon 855)

-  Mémoire vive : 6, 8 ou 12 Go

-  Écran : dalle Super AMOLED 6,67 pouces au ratio 19,5/9 offrant une définition Quad-HD+ (3 120 x 1 440 pixels)

-  Son : haut-parleurs stéréo

-  Stockage : 128 ou 256 Go (non extensibles par MicroSD) avec support UFS 3.0

-  Compatibilité 4G : support des bandes B1 / B2 / B3 / B4 / B5 / B7 / B8 / B12 / B13 / B17 / B18 / B19 / B20 / B25, B26 / B28 / B29 / B32 / B66

-  Triple capteur photo dorsal : 48 Mégapixels (principal), 16 Mégapixels (ultra grand-angle 117 degrés) et 8 Mégapixels (zoom optique 3x)

-  Appareil photo frontal : 16 Mégapixels (dans une partie rétractable de la tranche supérieure)

-  Prise casque : non

-  Connectique de charge : USB Type-C (tranche inférieure)

-  Connectivité Bluetooth : version 5.0

-  Support NFC : oui

-  Batterie : 4 000 mAh (non amovible) rechargeable en filaire 30 Watts (bloc fourni)

-  Étanchéité : non certifiée (pour contenir les coûts, mais indiquée par la marque)

-  Système d’exploitation : Android 9.0 Pie avec l’interface OxygenOS

-  Protection : lecteur d’empreintes sous l’écran ou reconnaissance faciale

Un écran borderless XXL et un son qui décoiffe

Lorsque l’on prend en main le OnePlus 7 Pro pour la toute première fois, le poids peut surprendre. Les 206 grammes sur la balance n’ont toutefois rien d’étonnant avec un écran AMOLED qui fait tout de même 6,67 pouces et une batterie de 4 000 mAh. Malgré un gabarit XXL, le smartphone offre une bonne préhension, grâce à un poids bien reparti et un design tout en rondeur.

Parlons de l’écran AMOLED qui est tout simplement magnifique à regarder, avec les vidéos comme avec les jeux. S’il est Quad-HD+, il peut fonctionner en Full HD+ grâce à une option dans les paramètres. De quoi préserver l’autonomie si vous n’avez pas besoin d’une telle qualité d’affichage.

Chose appréciable : l’écran occupe la quasi-totalité de la face avant, pour laisser toute la place au contenu. Pas de bordure, ni d’encoche, ni de trou dans l’écran. Cela a été rendu possible grâce à une partie photo motorisée qui se déploie façon périscope et dont nous reparlons plus loin.

Abordons la partie son. Si nous sommes évidemment loin du rendu d’une enceinte externe type Sony, JBL ou Bose, on en prend plein les oreilles. Le son est stéréo - il sort des deux tranches -, puissant et plutôt propre, même à plein volume.

Oubliez par contre le mini-jack. Rien de surprenant, sachant que la connectique avait disparu avec le OnePlus 6T.

Une partie photo perfectible, mais particulièrement convaincante

Du côté de la photo, on trouve trois modules photo 48, 16 et 8 Mégapixels au dos, le second servant à l’ultra grand-angle et le troisième au zoom. Un trio qui doit permettre une grande polyvalence.

D’après nos tests, les clichés en plein jour sans très bons. Lorsque la luminosité baisse, l’intelligence artificielle arrive à compenser. Bien évidemment, l’intelligence artificielle ne fera pas de miracle. Dans le cas d’un concert le soir, le OnePlus 7 Pro avait du mal à s’en sortir en raison des mouvements de personnes, des nombreuses sources lumineuses, des fumigènes et des deux écrans géants.

Ci-dessous, des clichés par temps ensoleillé :

 

Une photo, suivie d’un zoom sans avoir changé de place :

Des clichés pris lors d’un concert, en début de soirée :

Puis, une fois la nuit tombée :

Des clichés pris le soir, sans puis avec le mode "Paysage Nocturne" :

Passons au capteur avant, évoqué en début d’article et installé dans une partie motorisée se rangeant dans la tranche supérieure du smartphone.

Les clichés produits par ce module 16 Mégapixels sont largement exploitables pour de la publication sur les réseaux sociaux. Les amateurs de selfies apprécieront.

Mais le capteur photo frontal sert également à la reconnaissance faciale. Cette dernière se révèle très efficace et pratique. Les plus pressés reprocheront peut-être au déploiement du capteur photo de ralentir le déverrouillage et pourront lui préférer le lecteur d’empreintes digitales particulièrement rapide.

Notez aussi qu’une pression sur le bouton d’alimentation ou un double tapotement sur l’écran allume l’écran et enclenche la reconnaissance faciale. Il faudra donc penser à la désactiver ou à placer correctement le smartphone si vous le trimbalez dans une sacoche, afin de ne pas bloquer le déploiement du capteur photo avant et risquer d’abîmer le mécanisme.

Et pour ceux craignant pour le module en cas de chute, l’accéléromètre permet un rangement rapide afin de mettre le capteur à l’abri. Nous avons simulé une chute de 30 centimètres sur un oreiller. Effectivement, c’est rapide.

Des performances qui placent ce smartphone dans le haut du panier

Avec du Snapdragon 855 à bord, tout est fluide, dans l’interface, comme dans les gros jeux type Asphalt 9 ou PUBG Mobile, le second fonctionnant avec les graphismes à fond. 

Mais les performances se notent également au niveau du stockage, avec le support UFS 3.0 dont le OnePlus 7 Pro a la primeur et qui promet de forts débits. Pour le vérifier, nous avons effectué des mesures avec un Huawei Mate 10 Pro et le OnePlus 7 Pro. Les vitesses en lecture et en écriture sont doublées par rapport au Mate 10 Pro. En lecture, le OnePlus 7 Pro dépasse d’ailleurs les 1 Go/s. Impressionnant.

 

Pour les amateurs de benchmarks, nous avons également soumis le OnePlus 7 Pro à AnTuTu. Il se retrouve dans le haut du panier, entre le Xiaomi Mi 9 et le Samsung Galaxy S10.

 

Une autonomie excellente et une charge rapide diablement efficace

Chargée le samedi soir vers 23h00, la batterie du OnePlus 7 Pro affichait 12 % le lundi suivant à 14h00, en ayant pas mal joué, pris de nombreuses photos, effectué des tests de performances et débits et régulièrement manipulé le smartphone. Comptez ainsi 1 journée et demie en usage soutenu. Les utilisateurs plus modérés pourront espérer 2 voire 3 jours.

La charge Warp Charge 30 (30 Watts) se montre également bienvenue sur un smartphone haut de gamme, surtout avec une batterie de 4 000 mAh. En l’espace de 30 minutes, nous sommes passés de 43 à 87 % (gain de 44 %). Autant dire que l’on pourra partir l’esprit tranquille après une charge le matin. En parlant de recharge, le OnePlus 7 Pro ne propose pas la recharge sans-fil. Aucune surprise, la marque chinoise ayant indiqué qu’elle ne la trouvait pas pertinente pour l’instant, surtout avec les performances offertes par la recharge filaire.

OxygenOS : un système d’exploitation très complet

Contrairement à la ROM MIUI de Xiaomi, le ROM OxygenOS de OnePlus propose le tiroir d’applications d’Android. Les allergiques à l’interface iOS apprécieront. L’interface OxygenOS se révèle très complète et pas chargée en applications ou jeux issus de partenariats. Appréciable.

 

 

On peut par ailleurs personnaliser l’affichage des boutons de navigation Android, pour par exemple se contenter de la navigation gestuelle.

 

On peut citer le mode Zen pour déconnecter du smartphone pendant 20 minutes ou le Mode lecture pour ceux qui lisent les livres au format numérique.

 

Citons par ailleurs les applications parallèles. La fonction permet de lancer plusieurs instances d’une même application. Pratique si vous possédez plusieurs comptes sur un même réseau social.

Il y a également la possibilité de programmer le démarrage ou l’arrêt du smartphone.

Sans oublier d’évoquer la possibilité de régler son écran, que ce soit la définition – comme dit plus haut –, le taux de rafraîchissement ou la chaleur d’affichage.

 

Parlons enfin des mises à jour. Au démarrage, une mise à jour pesant 487 Mo nous proposait l’installation des patchs de sécurité du mois d’avril 2019. Elle venait également améliorer la qualité photo.

VERDICT :
Le OnePlus 7 Pro, c’est la promesse d’une expérience haut de gamme. Que ce soit avec la finition soignée, l’impression que tout va très vite, l’écran et le son tout simplement bluffants, les photos au top - sauf en basse luminosité - et la charge rapide, ce smartphone coche beaucoup de cases. Même la ROM OxygenOS qui l’accompagne se révèle convaincante. 
À noter aussi, pour les abonnés Free Mobile, le support de la 4G 700 MHz. Reste maintenant la question du prix. S’il se révèle moins cher qu’un Galaxy S10+, le OnePlus Pro 7 n’est pas vraiment à la portée de toutes les bourses, avec un ticket d’entrée à 709 euros. On peut même aller jusqu’à 829 euros avec la grosse configuration que nous avons testée.

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (9)
Afficher les 4 premiers commentaires...
Posté le 20 mai 2019 à 22h11 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Borderless.. c'est sans bord.. non ?

Posté le 21 mai 2019 à 08h53 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Trop grand bordel!

Posté le 21 mai 2019 à 08h54 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

A Nancy, il y a quand même des bâtiments plus jolis à photographier que cette cathédrale ...wink

Posté le 21 mai 2019 à 09h18 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Bien d’accord Seb22. Pourquoi dire « borderless » quand on peut dire « sans bords »? C’est comme « all inclusive » pour « tout compris », ou « cordless » pour « sans fil ». Ras le bol de tous ces anglicismes imposés par des technards ou des marketeux qui se la jouent en nous imposant ces termes, alors qu’eux-mêmes ne parlent souvent même pas anglais de manière satisfaisante. Avez-vous honte de parler français?

Posté le 21 mai 2019 à 09h33 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
erik101 a écrit
Bien d’accord Seb22. Pourquoi dire « borderless » quand on peut dire « sans bords »? C’est comme « all inclusive » pour « tout compris », ou « cordless » pour « sans fil ». Ras le bol de tous ces anglicismes imposés par des technards ou des marketeux qui se la jouent en nous imposant ces termes, alors qu’eux-mêmes ne parlent souvent même pas anglais de manière satisfaisante. Avez-vous honte de parler français?

Je suis d'accord avec ça mais surtout ce n'est pas du bord a bord, elle est serte petite mais la bordure se voie quand même...

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).

Vous devez créer un compte Freezone et être connecté afin de pouvoir poster un commentaire.

Quelle Freebox va faire les frais de la prochaine simplification des offres fixes de Free ?
Image vide