Antenne-relais : un maire rétropédale et entre en conflit avec Free Mobile

Antenne-relais : un maire rétropédale et entre en conflit avec Free Mobile

Direction Aix-Noulette, une commune de Pas-de-Calais où l’implantation d’une antenne-relais Free Mobile sème la zizanie chez les élus et les riverains. Le maire a dans un premier temps signé le permis de construire avant de faire machine arrière.

Rétropédalage. A la suite de plaintes, environ 25 lettres de recours d’habitants, le maire a décidé de déposer un arrêté le 10 mai et ce après avoir signer le permis de construire permettant à l’opérateur de Xavier Niel d’installer ses équipements sur un terrain privé au centre-ville.

Dans les lignes de L’Avenir de l’Artois, l’élu s’explique : « C’est la CALL qui a instruit le dossier. Et avec la loi élan en test, on n’a pas le droit de refuser de signer un arrêté ». Du côté du leader de l’opposition, on réfute les propos de la municipalité , « Ce n’est pas vrai, c’est la commune qui a la compétence du plan local d’urbanisme ». A ses yeux, cet arrêté est un moyen pour le maire d’aller au combat face à Free Mobile. Ce dernier l’a d’ailleurs déclaré : « Nous allons entrer dans un conflit. Car c’est certain, si Free lance un recours, se sera contre la commune. » 

D’une hauteur de plus de 25 mètres de haut ce futur pylône devrait être visible de l’église de la commune, ce qui selon la municipalité et les riverains réfractaires au projet, ne respecterait pas le Plan local d’urbanisme. En cause également et cela devient une habitude, la pollution visuelle et l’impact des ondes sur la santé. A noter que Free Mobile tente d’installer une antenne-relais dans la commune depuis 2017 et s’était déjà heurté à un premier refus avant de changer d’emplacement.