Free Mobile : une commune dénonce le mépris de l’opérateur et refuse son antenne “inesthétique”

Free Mobile : une commune dénonce le mépris de l’opérateur et refuse son antenne “inesthétique”

Un projet de pylône de téléphonie mobile agace une municipalité. À ses yeux, rien ne va, de localisation au démarrage des travaux, en passant par la communication avec l’opérateur.

“Ce projet n’a fait l’objet d’aucune concertation, Free Mobile ayant déposé sa demande sans contacter la commune. La Ville s’est opposée à cette déclaration préalable le 9 septembre 2020”, se remémore Sébastien Eugène, maire de Château-Thierry. L’opérateur a en effet déposé une déclaration préalable le 17 juin 2020 pour l’implantation d’un pylône en treillis métallique de 30 mètres dans cette commune du département de l’Aisne, en région Hauts-de-France. Le lieu retenu est un terrain privé à vocation agricole, non loin de l’hôtel Île-de-France.

Un avis défavorable

La municipalité s’oppose au motif que “ce projet d’implantation se situe en position dominante par rapport au centre ancien de Château-Thierry et à proximité de plusieurs monuments classés, dont le château médiéval et le monument de la Cote 204”. L’architecte des bâtiments de France avait d’ailleurs été sollicité et avait émis “un avis défavorable simple”, estimant que le projet “porte atteinte au caractère et à l’intérêt des lieux avoisinants, aux paysages urbains, ainsi qu’à la conservation des perspectives monumentales sur la ville ancienne de Château-Thierry, ses monuments historiques et espaces protégés”.

Manque de communication

L’équipe municipale reproche également un manque de communication de la part de Free qui aurait directement choisi la voie judiciaire. “Plutôt que d’échanger avec la Ville, Free Mobile a directement sollicité l’annulation de la décision d’opposition de la Ville auprès du juge administratif. La Ville a fait appel de la décision du jugement en première instance. Par courrier en date du 3 août 2021, j’ai informé la société Free Mobile que la Ville souhaitait trouver un accord amiable dans le but de mettre fin à ce contentieux“, explique le maire.

Mais surtout l’édile déplore le fait que l’appel est non suspensif, ce qui a permis à l’opérateur de démarrer les travaux, malgré le contexte de contentieux. “Free Mobile a non seulement refusé de répondre favorablement à cette démarche amiable, mais, par courrier en date du 1 er septembre, la société nous a informés que les travaux d’installation du pylône allaient débuter dès le lundi 13 septembre”, déplore-t-il.

(Crédit photo : L’Union)

Une situation aberrante

“Alors que des pylônes plus discrets sont de plus en plus régulièrement installés, il est regrettable que notre petite ville, son patrimoine naturel et historique, continuent d’être méprisés. Alors que l’État et les collectivités locales dépensent des millions d’euros pour rénover le centre ancien de Château-Thierry, il est aberrant que des entreprises privées puissent installer le pylône le moins cher et le plus inesthétique qui soit, alors même que des solutions alternatives existent”, dénonce-t-il dans un courrier envoyé à Jacqueline Gourault, la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales.

Source : L’Union