Free Mobile ne lancera pas de forfait intermédiaire pérenne, l’opérateur prend le contre-pied de ses rivaux

Free Mobile ne lancera pas de forfait intermédiaire pérenne, l’opérateur prend le contre-pied de ses rivaux

Lors de la convention annuelle de Free le week-end dernier, Xavier Niel et Thomas Reynaud ont dévoilé la stratégie de l’opérateur sur le segment mobile. Pas question de faire sauter la bascule sur son offre Série Free. L’accent est mis sur la transparence et ses deux forfaits historiques.

A l’heure où Sosh, Red by SFR et Bouygues Telecom se livrent bataille sur les forfaits intermédiaires boostés en data, Free Mobile ne suit pas le mouvement. Depuis 2018 et la mise en place d’une nouvelle politique commerciale basée sur une intensité promotionnelle moins agressive et mieux ciblée, l’opérateur propose entre ses deux forfaits historiques, une offre “Série Free”, oscillant aujourd’hui entre 80 et 90 de data à un tarif d’environ 10 euros/mois pendant 1 an. Spécificité parfois incomprise de cette dernière, les abonnés migrent ensuite vers le forfait 5G 150 Go de Free Mobile à 19,99€/mois.

A la question de savoir si l’ex-trublion prévoit de pérenniser son offre Série Free et ainsi mettre fin à la bascule, l’opérateur répond par la négative : ” il n’y aura pas de pérennisation, le forfait intermédiaire existe de différentes façons aujourd’hui,  avec la série Free, sur Veepee, il existe aussi si vous êtes un abonné Freebox Pop avec un forfait mobile à 9.99€/mois. On fait exister des offres autour de 9.99€ de manière spécifique“, a fait savoir Thomas Reynaud, directeur général de Free lors de la convention annuel de l’opérateur le 18 septembre dernier.

Fidèle à ses valeurs, Free préfère jouer sur la transparence a contrario de certains rivaux . “Aujourd’hui on est heureux d’avoir deux forfaits uniques. Au milieu de ça, on a une offre qui est ce qu’on appelle « transparente», c’est à dire qu’on fait une promotion la première année et puis on rebascule sur l’autre forfait. Nos concurrents ont une stratégie différente”, a expliqué pour sa part Xavier Niel. Autrement dit, lancer un forfait intermédiaire sans promotion pousserait inévitablement l’opérateur à s’aligner sur la stratégie de ses concurrents, à savoir augmenter le prix et modifier l’abonnement des abonnés par la suite. Une pratique légale mais dérangeante dont usent très largement Red by SFR et Bouygues Telecom.

Dans sa stratégie de simplification des offres, Free compte ainsi continuer à évoluer sur le marché du mobile avec ses deux forfaits historiques. Celui à 2€ sera à l’avenir enrichi sans augmentation de prix. L’objectif sera de répondre davantage aux usages actuels avec une enveloppe de données incluses plus conséquente. Pour l’heure, le petit forfait de Free Mobile est son talon d’Achille. En 1 an et demi, l’opérateur a perdu 544 000 abonnés 2€/0€, il en compte aujourd’hui encore 4 millions. Mais il l’assure, ce forfait reste populaire auprès des collégiens, et peut s’avérer utile pour la famille.